Élim CAN 2023 : le devoir de Cuper, tirage, enjeux et chances pour la RDC (avis de la rédaction)

Date:

La République Démocratique du Congo s’est ratée en barrages des éliminatoires de la Coupe du MONDE 2022. Un nouvel échec à oublier, même si les images de la désillusion des Léopards au Stade Mohamed V de Casablanca, tournent encore en boucle dans les têtes congolaises. Un revers acceptable tant c’est le football, mais la manière a été harassante. Bien que récent, ce fiasco doit déjà ressembler à un vieux sujet auquel, il ne faudrait pas s’atteler sous peine d’oublier l’essentiel. L’essentiel c’est justement le « prochain défi des Léopards », les éliminatoires à la Coupe d’Afrique des Nations 2023.

FOOT RDC ATTAQUE ET TOUCHE LE PROBLÈME

La CAF a effectué son tirage au sort mardi dernier. La RDC comme en 2019, devra défier le Gabon de Patrice Neveu. Il y aura aussi dans le groupe I des Léopards, la Mauritanie et le Soudan. Notre rédaction a décrypté ce tirage avec des analyses factuelles, et perspectives. Car, gîter longtemps dans le commentaire du tirage n’aiderait pas du tout une sélection minée par de nombreux problèmes, d’autres dérangent les sensibilités. Mais déjà nécessaire est-il de savoir si ce tirage est bon ou espiègle pour la RDC ? « Le groupe I sera un tirage piège pour les Léopards. Les retrouvailles avec le Gabon seront chaudes car personne n’a oublié l’épisode Guerlor Kanda, surtout pas du côté congolais. » commente Iragi Elisha.

Les Panthères, prédateurs redoutables du groupe ?

Le diable étant souvent là où on ne le voit pas, Germain Ngoy préfère regarder prudemment les nations étiquetées « outsiders du groupe ». « Le fait de trop se concentrer uniquement sur le Gabon risque d’être fatal pour la RDC. Certes, la Mauritanie et le Soudan sont outsiders dans ce groupe I, mais les deux auront assurément un coup à jouer, peut-être un grand à faire tomber. » Iragi voit en revanche, les Panthères du Gabon comme concurrent direct des Léopards, même si les données sur la Mauritanie et le Soudan ne sont plaisantes du tout. « Pour les adversaires, le Gabon reste le challenger direct de la 1ère place, la Mauritanie va jouer les troubles fêtes avec une équipe et un projet qui s’installe depuis quelques années. Ils ont un entraîneur qui connaît le continent et un effectif homogène. Pour le Soudan, malgré que ses dernières années il était absent de grands rendez-vous, ça reste une équipe difficile à joueur mais pas impossible à battre. »

Le devoir de Cuper et sa troupe

La campagne éliminatoire pour la CAN ivoirienne est sans doute une opportunité de rachat pour les Léopards, celle de la réconciliation avec leur public, déçu, blessé dans son amour propre. « Tous les Congolais y ont cru jusqu’à la dernière minute avant que le Maroc ne stoppe net ce rêve. Voilà une occasion qui se pointe à l’horizon, la CAN 2023. La RDC, considérée comme l’une des grandes nations du football en Afrique, n’aura que cette CAN pour se faire pardonner auprès de ses supporters et ainsi, signer son grand retour sur l’échiquier continental et redorer son blason terni » lance Hans Umba.

Dans cette opération reconquête, le sélectionneur est la pièce essentielle du puzzle. Son avenir semblait contractuellement lié à la qualification ou non des Léopards au Mondial. Finalement, il a été reconduit sans avoir amené le Congo au Qatar comme il l’avait promis le jour de sa signature. Les mots grâce et générosité n’ont pas leur place ici. Au sein de la FECOFA, ça parle plutôt de volonté de maintenir une constance et une continuité,… « Cúper maintenu, il n’a clairement pas d’autres ambitions que d’amener la RDC en Côte d’Ivoire » estime Iragi Elisha.

Charge aux joueurs d’accomplir aussi leur rôle. « Aux Leopards d’aborder tous les matchs avec la même intensité pour ne pas tomber dans leurs travers… L’aspect psychologique doit primer. Les récentes contre-performances ne doivent pas impacter l’avenir. On met tout de côté pour repartir sur des nouvelles bases » préconise Germain Ngoy.

Des changements qui s’imposent

Mais comment arriver aux meilleurs résultats si rien ne vient à changer ? Albert Einstein n’a-t-il pas dit « la folie c’est de faire la même chose et s’attendre à un résultat différent »? L’équipe nationale de la RDC a besoin du changement, ou mieux de révolution sans laquelle l’on ne saura s’affranchir de démons du passé. À ce propos, Jenovic Mbowa est cordial. « Je pense qu’il faudrait revoir l’effectif, répartir avec un autre projet. Cuper qui a eu suffisamment le temps de connaître la tanière, doit avoir la main mise sur cette sélection. On a l’impression qu’on lui imposait certains choix. En dehors du terrain, que la FECOFA et le ministère cessent leur hypocrisie pour le bien de la sélection. Sincèrement, que la CAN ne soit pas notre objectif premier. Nous devons d’abord reconstruire l’équipe. il y a des talents qui peuvent constituer un véritable bloc pour l’avenir de cette sélection. »

« Mais sur le terrain, il faudra voir avec quels joueurs le staff va tenir les prochains rassemblements. Après le fiasco face au Maroc, il y aura des changements dans l’effectif. Des cadres en partance, à l’image de Dieumerci Mbokani, ou en retrait comme Bakambu » renchérit Iragi Elisha.

Entre le 28 mai le 14 juin prochain, les Léopards entameront une nouvelle marche dont on personne ne connaît l’issue. Deux premières journées des éliminatoires à la CAN 2023, avec en prime, la réception du Gabon, à Kinshasa, puis le déplacement au Soudan. Ils auront comme toujours le soutien du peuple, mais un soutien cette fois canonique, austère, fait d’attente et d’exigence à l’égard des coéquipiers de Chancel Mbemba, sur les dos de qui, la charge satisfactoire se fait inéluctable.

Isaac B’ampendee


En savoir plus sur Foot RDC

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Les 30 meilleurs joueurs africains de l’histoire du football

Nombreux sont les joueurs africains qui ont marqué leur...

Linafoot : Dauphin Noir boit la tasse à Kamalondo devant le TP Mazembe

L'AS Dauphin Noir a subi la correctionnelle samedi 18...

Linafoot : Lupopo valide son ticket pour l’Afrique

Le FC Saint Éloi Lupopo a composté son ticket...