Décès de Pelé : au Zaïre « chaque enfant qui jouait au football s’appellait Pelé » (interview)

Photojournaliste de sport, éditeur des magazines sur le Tout-Puissant Mazembe et artiste, Sikasso wa Kazadi revient sur l’influence de Pelé, Edson Arantes do Nascimento de son vrai nom. De son passage à Kinshasa en juin 1967 à l’héritage qui a légué aux générations de footballeurs au Congo, il a livré ses souvenirs à notre rédaction.

FootRDC : que représentais Pelé pour ta génération ?

Sikaso wa Kazadi : Pelé représentait pour moi tout un rêve. Mais aussi de plusieurs génération de joueurs africains et d’ailleurs. Le Roi Pelé a été un rêve pour tout joueur durant plusieurs décennies surtout dans les années 70. Chaque enfant qui jouait au foot s’appellait Pelé.

FootRDC : comment ses exploits t’ont-ils marqués ?

SwK : Ses exploits m’ont marqués. Je penses à ses dribbles, ses buts, ses qualités physiques et techniques, ses 1300 et quelques buts qu’il a marqués (1281 en 1363 matchs selon la FIFA), les 3 Coupes du monde qu’il a remportées, son jeune âge aussi, car à 17 ans il soulève sa première Coupe du monde (en 1958 en Suède où il un doublé en finale et 6 buts au total), les matraquages des défenseurs adverses*, son transfert pour jouer au Cosmos aux États-Unis, etc. Tout cela a marqué mon enfance. Au-delà de ces histoires et de ces exploits, en plus Pelé était noir comme tous les africains.

FootRDC : En juin 1967, Pelé est venu en RDC t’en souviens-tu ?

SwK : Le souvenir que je garde de la venue de Pelé à Kinshasa, avec son équipe le FC Santos, c’est son match contre les Léopards avec les Kalala, Katumba, Makelele, Mokili, Kazadi, Kibonge, etc. Le match amical soldé par la victoire de nos Léopards (3-2 pour le match retour) et une autre fois par le FC Santos )avec un doublé de Pelé). C’était un cadeau du président Mobutu au peuple Congolais avant que le pays ne change de nom en Zaïre. Je me souviens que le soliste Pépé Fely de Zaiko avait joué comme gardien de but avant un des deux matchs des cadets ou juniors, en levée de rideaux.

FootRDC : cette visite en RDC a forcément laissé des traces…

SwK : Plusieurs générations des joueurs Congolais ont porté le nom de Pelé en souvenir de son passage au Congo et de sa célébrité. Comme le célèbre numéro 10 de CS Kafubu ou Don Bosco Mutombo Pelé.

FootRDC : il y a l’éternel débat sur le plus grand joueur de tout le temps. Pelé, Maradona, Messi et Cristiano Ronaldo sont cités. Qu’en penses-tu ?

SwK : Le plus grand joueur de tout le temps est Pelé. Les autressont tous nes après lui. Malgré l’aura de Messi, de Ronaldo ou de Maradona, le seul joueur à avoir été comparé à Pelé c’était Zico, que l’on surnommait « Pelé blanc ». Les autres sont une suite et un héritage de l’évolution du football contemporain avec ses atouts (ballon, surface des jeux, équipements sportifs). Pensez-vous qu’ils pouvaient rivaliser à l’époque de Pelé ? Le roi Pelé reste le plus célèbre en tant que star du ballon rond pour avoir marqué autant des générations.

FootRDC : un dernier mot sur le Roi Pelé ?

SwK : Je garde de Pelé une citation, une phrase célèbre qui est restée dans l’Histoire de ce sport et qui, à mon avis, caractérise la personnalité de Pelé « on peut être célèbre comme Pelé, mais le plus difficile est de le rester (Pelé) auprès et autant des générations ». Adieu Pelé.

*Suite aux fautes intentionnelles des défenseurs, la FIFA introduira les cartons jaunes à la Coupe du monde 1970. En partie grâce à Pelé aussi…

Iragi Elisha

Vous pourriez aussi aimer