Actus Clubs : Vers une surprenante descente aux enfers de Sa Majesté Sanga Balende

Pressenti depuis plusieurs saisons comme providentiel concurrent du TP Mazembe et de l’AS Vclub au titre de la Ligue Nationale de Football, le club de Mbuji-Mayi vit actuellement dans une terrible crise, due à une criante insuffisance des résultats.

Un début pitoyable en play-offs

Visiblement, rien ne leur réussit en ce début de play-off de la Ligue Nationale de Football.




Les sangs et or éprouvent beaucoup du mal à pouvoir décoller dans cette étape décisive du championnat national.

Confrontés à un calendrier extrêmement compliqué, les coéquipiers de Kanku Cédric n’ont pas été capables de sortir les griffes face aux géants du pays et même devant la jeune Renaissance du Congo.

Trois défaites consécutives !

Trois jours après leur déconfiture à domicile face au Tp Mazembe, les anges ont à nouveau chuté face à la formation de Renaissance FC deux buts contre trois l’après-midi du jeudi dernier au Stade des martyrs de Kinshasa.

Une défaite qui n’arrange rien dans le chef les banjelous déjà impuissants lors de trois premières journées, la mauvaise passe du rival de l’As Bantous commence à être plus longue que prévue.

Et si celle face à Renaissance était la défaite de trop ?

La défaite du jeudi dernier n’a fait qu’enfoncer l’équipe de Balende, et la loge à la septième place au classement partiel, à 8 points du leader, le Fc Renaissance .

Des statistiques inhabituelles !

Des statistiques du club laissent à désirer : quatre sorties, trois défaites et un match nul, sept buts encaissés contre trois marqués, un point sur les 12 possibles, ce n’est pas le niveau de Sa Majesté qui a habitué les sportifs à des prestations louables.

L’impossibilité de jouer l’Afrique devient plus perceptible !

A défaut de remporter le titre, le club de Mbuji-Mayi se consolera avec une qualification en compétitions africaines inter-clubs. Mais, la forme actuelle de l’équipe soulève beaucoup d’inquiétudes et laisse planer le pessimisme sur la participation des protégés de Fils IKOUAM à l’une des compétitions continentales la saison prochaine. Ils seront condamnés à un parcours sans-faute lors de la phase retour pour tenter de sauver leur saison.

Les supporters ont trouvé le coupable !

Plusieurs sportifs congolais décriaient le manque de stabilité à la tête du staff technique de la formation Est-kasaienne, le temps a finalement révélé qu’ils ne s’étaient pas troués. Aujourd’hui, même les inconditionnels fanatiques pointent du doigt la politique du président Kasanji qui consiste à changer des entraineurs pratiquement à chaque saison et pour des raisons jamais élucidées. Si l’effectif des joueurs présente une certaine stabilité, il n’en est ainsi du staff technique.

La grande difficulté du club ces dernières saisons résulte de la non-conservation des entraineurs pour un projet sportif à long terme. Le staff dirigeant a totalement oublié le facteur temps dans la mise en place d’une grande équipe de football. Il doit ces piètres performances à sa politique de l’instantané.

FootRdc.com

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer