Coupe de la CAF : Mazembe fustige les deux « coupables » de son élimination face à Berkane

Mazembe n’a toujours pas digéré son élimination en demi-finale de la Coupe de la Confédération par Berkane (1-4, 1-0). Depuis dimanche soir, le TPM cherche les responsables de son élimination. Et à en croire la communication du club, les coupables ont été identifiés, le TPM les a cloués au pilori.

« L’impardonnable Tandi Mwape »

Ce jeudi, Mazembe a publié une lettre d’excuses de Tandy Mwape, après ce que le club qualifie de « dérapage » et critique une « attitude négative ». Expulsé alors que le TP tenait sa qualification à la 65e minute, le défenseur zambien a plombé ses coéquipiers. Après sa sortie, Mazembe a pris trois buts et a dit adieu à ses espoirs de finale.

Pour les fans, et Mazembe, le comportement du défenseur, irréprochable dans cette campagne, a coûté le billet de la qualification à son équipe. Dans son résumé du match, le TPM qualifiait son joueur « d’impardonnable ». Pris à partie sur les réseaux sociaux et critiqués par les médias et les fans, le défenseur s’est résolu à présenter son mea culpa.

« Je suis en partie responsable de cet échec à cause du carton rouge que j’ai reçu. Je suis toujours dévasté et incapable de comprendre les événements de cette soirée fatidique », a écrit le défenseur, qui s’est excusé auprès de sa direction, son staff, ses coéquipiers et aux fans. « Mon geste de jeter le maillot du TPM, club dont je suis fier, est inexcusable. Je suis désolé pour ce geste irréfléchi en cette soirée fatidique. S’il vous plaît, trouvez dans vos cœurs la force de me pardonner. »

Maguette Ndiaye, coupable désigné

Le lendemain de la débâcle de Berkane, le principal coupable était déjà pointé du doigt par l’état-major des Noir et Blanc : Maguette Ndiaye. L’arbitre sénégalais a reçu de virulentes critiques des supporters de Mazembe suite à ses décisions lors de la rencontre, mais pas que.

En conférence de presse d’après match, Franck Dumas a remis en question les deux décisions majeures qui ont fait basculer la rencontre : le carton rouge contre Mwape (65e) et le penalty suite au tacle de Zemanga Soze dans la surface (85e). « Qui était l’arbitre ? Posez-vous la question, posez-vous la bonne question… Un joueur demande à l’arbitre ‘Qu’est-ce que j’ai fait ?’ et tout d’un coup le carton sort… » a-t-il ironisé. « Le penalty ? On ne sait pas ce qui s’est passé. On a demandé et on nous a envoyé balader », ajoutait-il, avant de déclarer que pour lui, Maguette Ndiaye avait « manqué de pédagogie ».

Quelques heures plus tard, le site du club lushois remettait une nouvelle charge contre l’homme en noir sénégalais. Dans un brûlant compte-rendu du match, Mazembe fustigeait l’arbitre du match sans mettre de gants. Le club l’accuse des « errements », « un arbitre qui a porté le coup de grâce en oubliant d’expulser le joueur qui a frappé Kinzumbi. Puis en sifflant des fautes imaginaires du TPM, le réduisant à 10 en montrant du rouge à (l’impardonnable) Tandi Mwape permettant à Berkane de pousser encore plus fort. »

Pour Mazembe, « le referee a totalement perdu le contrôle du match dans les dernières 20 minutes allant consulter la VAR pour accorder un penalty très discutable, mais surtout pour faire croire qu’il restait impartial. » Le TPM n’est pas prêt d’oublier sa dérouté marocaine, à moins que l’identification de ses deux « coupables » ne soit la thérapie à l’envol des rêves africains cette saison.

Iragi Elisha

Vous pourriez aussi aimer