Focus sur l’exceptionnel parcours de Cédrick Bakambu

Né le 11 Avril 1991 à Vitry-Sur-Seine (France), L’ancien espoir Tricolore est actuellement celui qui fait l’honneur de la République Démocratique du Congo sur le continent Européen. By footrdc.com

Devenu officiellement International Congolais depuis septembre 2015, l’homme n’a cessé de témoigner l’amour et la passion qu’il porte pour le pays de ses parents, toujours dévoué au bien de la nationale, en l’absence de Yannick BOLASIE, Cédric est celui sur qui reposent les espoirs de tout un peuple.

UN PARCOURS REMARQUABLE

Cédric Bakambu à Sochaux
Cédric Bakambu à Sochaux

Le parcours du joueur formé à Sochaux Montbéliard se résume en deux mots « détermination et confiance en soi » Peu de gens le voyaient attendre ce niveau si tôt, pour y arriver, le natif de Vitry-sur-Seine a dû patienter et prendre des très importantes décisions sur sa carrière.

De Sochaux à Bursaspor !

Signature de Bakambu à Bursaspor
Signature de Bakambu à Bursaspor

Le premier septembre 2014 dans les dernières heures du mercato estival, l’avant-centre Sochalien décide de dire au revoir au pays de François Mitterrand pour s’engager avec le club turc de Bursaspor, le moins attendu des choix. Alors que mercato hivernal de la même année, avait vu les formations bien plus huppées que les turcs afficher les envies d’enrôler Cédric dans leurs effectifs à l’instar de Girondins Bordeaux, Watford, Stade Rennais, Hambourg, New Castle… Malgré son envie d’aller voir ailleurs, il terminera tout de même la saison 2013-2014 dans l’hexagone, son talent et le savoir-faire de son entraineur HERVE RENARD n’auront pas suffi pour maintenir Sochaux dans l’élite Française.

Au sens de plusieurs sportifs, le joueur aurait besoin d’une offre venant d’un club de classe mondiale pour s’engager, pourtant la vérité était ailleurs, il voulait être là où il jouerait plus pour montrer à la face du monde l’étendue de son talent ; c’est pourquoi malgré les intérêts de Marseille, Lille, Swansea city, Fribourg, Crystal Palace…, il préfère s’envoler pour la Turquie, à la surprise générale.

Le temps lui a finalement donné raison

Cédric Bakambu à Bursaspor
Cédric Bakambu à Bursaspor

A Bursaspor, Bakambu explose les compteurs, il retrouve le plaisir de jouer au foot, marque beaucoup de buts, conduit son équipe jusqu’en finale de la coupe de Turquie, malheureusement perdue face au tout grand Galatasaray. Les performances du vainqueur de l’Euro U19 ne laisse pas l’Europe muette, des grosses écuries européennes s’alignent alors derrière le talent du très prometteur attaquant Franco-Congolais.

Son transfert à Villarréal et son adaptation au football espagnol

Présentation de Bakambu au Villarréal
Présentation de Bakambu au Villarréal

Il débarque à Villarréal à l’été 2015, comme tout buteur-né, Cédric n’a pas demandé beaucoup de temps pour s’adapter à la fine technique du football espagnol et s’intégrer totalement dans l’effectif des Sous-Marins Jaunes. Dès ses premières minutes sous la tunique jaune de Villeréal, Bakawow, s’offre un doublé devant la formation Catalane de l’Espanyol Barcelone pourtant réserviste au coup d’envoi du match. C’est la rencontre qui lance le parcours rêvé du Congolais dans les Pyrénées.

Cédric enchaine des buts match après match

Au bout de quelques rencontres dans l’élite du football Espagnol, Cédric BAKAMBU donne raison à ceux qui l’ont recruté, il marque des buts dans toutes les compétitions auxquelles il prend part Villarréal (Liga, Coupe du Roi, Europa League), offre de passes décisives et fait gagner son équipe. Il formera avec Roberto Soldado le meilleur duo offensif de la Liga, les deux hommes vont faire de la misère aux défenses Espagnoles, le Barça et le Réal ne seront pas épargnés.

Une première réussie

Cédric Bakambu
Cédric Bakambu

A l’issue de sa première saison dans le championnat le plus technique du monde, BAKAMBUT inscrit 12 buts et offre quatre assists, ces performances permettent à Villarréal C.F de terminer quatrième au Classement final devant les géants Séville, Bilbao, Malaga, Celta Vigo, Valence. Les Sous-Marins Jaunes se qualifient pour les barrages de la ligue des champions Européenne.

Décisif dans des big matchs

Cédric Bakambu à Villarréal
Cédric Bakambu à Villarréal

Jouer en Liga est peut-être simple pour les footballeurs professionnels, mais rien n’est plus simple du moment où ils se rendent compte qu’ils vont affronter les deux meilleurs clubs et les deux meilleurs joueurs du monde. «BAKAMBU connaissait bien le poids de ce challenge, il ne s’est jamais loupé ».

En Novembre 2015, les Sous-Marins Jaunes reçoivent le Réal Madrid de Cristiano Ronaldo, une rencontre spéciale pour l’ancien Sochalien qui se frotte aux stars de la maison blanche. Villarréal l’emporte contre toute attente grâce à l’unique réalisation de Soldado bien servi par Bakagoal, qui aura donné du fil retordre à Sergio Ramos, l’un des meilleurs défenseurs du monde. Quelques jours plus tard, c’est le FC Barcelone de Leo Messi qui accueille l’armée jaune dans l’antre Camp Nou, ce soir-là, les choses se passèrent mal pour les coéquipiers de Bruno, battus (3-0), le Congolais n’y pouvait rien.

En Mai 2016, l’international Congolais inscrit un but très important devant les Catalans, qui permet aux locaux d’arracher le nul (2-2) dans leur modeste stade du Madrigal. Le premier voyage au théâtre du Bernabeù est une histoire à oublier, Villarréal perd (0-3) face au Réal de Zidane.

« Cédric aura impressionné tout le monde au cours de son premier exercice dans La Liga, il sera nominé pour le titre du meilleur joueur étranger du Championnat et va être désigné *Révélation de la saison*» par le célèbre quotidien MARCA.

L’INOUBLIABLE LIGUE EUROPA DE BAKAMBU ET VILLARRÉAL

Cedrick Bakambu avec le Villarreal
Cedrick Bakambu avec le Villarreal

C’est la première compétition européenne que dispute l’ancien espoir Tricolore, les Chiffres sont extraordinaires, le nouveau goleador de l’équipe nationale Congolaise marque 8 buts au cours de cette campagne, une unité de moins que le basque Aduriz, meilleur buteur de l’édition. Villarréal est éliminée en demi-finale par les Reds de Liverpool.

UN MAUVAIS DÉPART LORS DE L’EXERCICE 2016-2017!

Villarreal Congolese forward Cedric Bakambu celebrates the second goal before Bayer Leverkusen during a UEFA Europa League, 10 March 2016.
Villarreal Congolese forward Cedric Bakambu celebrates the second goal before Bayer Leverkusen during a UEFA Europa League, 10 March 2016.

Au début de la saison dernière, l’ancien de Bursaspor rate un nombre important de matchs suite à une grave blessure et perd au passage sa place de titulaire au profit du Brésilien Alexandre PATO et de l’espagnol Soldado.
Une très mauvaise nouvelle à l’approche de la CAN 2017, compétition qu’il a hâte de disputer sous les couleurs nationales. Mais son réveil ne va se faire attendre.

En Janvier 2017, Villarréal aborde la deuxième moitié de saison, le club veut revenir en ligue des champions et peut compter sur ses meilleurs pions ; Bakambu en fait partie. Le club du Madrigal decide de céder PATO à un club Chinois, Cédric peut se créer un fossé dans l’équipe type des Sous-Marins. Pendant que tout redevenait petit à petit normal, arrive la Coupe d’Afrique des Nations, il est convoqué en sélection et ne peut continuer sa progression avec Villarréal puisque le Congo et cette CAN représentaient beaucoup pour lui.

LA DECEPTION DU GABON !

Cédric Bakambu. Photo Fecofa/Gérard-Désiré Angengwa
Cédric Bakambu. Photo Fecofa/Gérard-Désiré Angengwa

Bakambu dispute sa première compétition internationale avec la RDC, son pays est débarqué à l’étape des quarts de finale par les Black Stars du Ghana.

Au-delà de cet échec collectif, le striker Congolais repart du pays de Pierre Emerick Aubameyang avec des regrets ; n’avoir pas joué plus et aider son pays à faire long feu dans ce tournoi. Les choix du Coach IBENGE ne lui ont pas accordé cette chance. Une seule titularisation pour le joueur de Villarréal, c’était lors de la première journée, victoire (1-O) contre le Maroc, match dans lequel les léopards ont passé tout leur temps à défendre et BAKAMBU ne pouvait pas faire mieux, il sera d’ailleurs remplacé à l’heure de jeu.

Les Léopards sont éliminés par les frères AYEW en quarts de finale. Le joueur aux 8 réalisations en Ligue Europa poste un massage sur sa page Facebook manifestant son mécontentement de n’avoir pas suffisamment été utilisé par le sélectionneur.

En mars 2017, la RDC affronte le Kenya à Nairobi dans une rencontre amicale internationale, convoqué pour cette rencontre, le Cédric choisit de rester dans les Pyrénées pour des raisons qu’il a appelées extra-sportives.

L’EPISODE DU GABON L’A RENDU PLUS FORT

Il rentre en Espagne, redevient ce top scorer qu’il a toujours été. L’homme enfile des buts comme des chemises, il inscrit autant des buts importants pour son équipe dont un doublé face aux Canaries de Las Palmas, un but contre Bilbao, une passe décisive qui fait triompher son club au Vicente Caldéron, l’antre de l’Atletico Madrid.

Au cours du mois d’Avril dernier il s’illustre en marquant un somptueux but contre le Réal Madrid à Madrigal, un autre devant le FC Barcelone au Nou Camp, des prestigieuses réalisations bien qu’anecdotiques. Villarréal termine la saison 2016-2017 à la cinquième position synonyme de qualification directe pour la Ligue Europa. Avec ses 11 réalisations en Liga, Cédrigoal achève sa saison compliquée comme meilleur buteur de son club pour la deuxième fois consécutive.

UN RETOUR TRIOMPHAL AU STADE DES MARTYRS

Grand artisan de la victoire des Léopards sur les Diables Rouges du Congo-Brazza, BAKAMBU a marqué de la plus belle son retour au sein de la team +243, lui qui était très attendu par plus d’un supporter des Léopards. En plantant ce magnifique doublé au gardien Brazzavillois, le joueur a clairement fait passer un message au staff technique et à tous les autres avant-centres de l’équipe.

Aller au Mondial Russie 2018 est le rêve de toute une nation, pour y arriver nous n’avons qu’à compter sur nos meilleurs joueurs et Cédric BAKAMBU en est un. Avec un groupe pétri d’excellents joueurs comme : Chancel MBEMBA, Marcel Tisserand, Paul-José MPOKU, BAKAGOAL, Neeskens KEBANO, sans se passer du retour imminent de l’homme-orchestre Yannick BOLAISE, nous sommes forts convaincus qu’avec beaucoup de volonté et détermination, la réalité du rêve Russe s’avère plus que certaine.

Force à toi Cédric/footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer