Maroc : Florent Ibenge face à son premier défi de taille

Ce dimanche à 15h GMT, Florent Ibenge et la Renaissance de Berkane reçoivent à l’IR Tanger pour le compte de la 8e journée de la Botola Pro. Face au 15e du championnat, les Oranges seront à la recherche de leur deuxième victoire de la saison après des débuts plus ou moins tumultueux. Sur le plan statistique, la RSB (7e) ne compte que 9 petits points, une victoire et 6 matchs nuls ! En compétition africaine, le club du royaume chérifien se porte bien, étant qualifié pour les Barrages où ils vont affronter l’APR (Rwanda).

A domicile, Florent Ibenge sait qu’il n’a plus droit à l’erreur. Son équipe doit gagner pour se relancer dans la course. « Je pense qu’on a été intelligents et on apprend à ne pas se livrer bêtement et se faire prendre par des contres de nos adversaires », déclarait satisfait le technicien congolais après la victoire face à l’US Ben Guerdane (4-0). Ibenge doit trouver les mots pour remobiliser ses troupes, comme lors de la fin de la saison dernière si ses poulains espèrent rattraper le wagon pour les places africaines.

« Au-delà de cette double victoire, force est de constater que depuis l’arrivée d’Ibenge, le club a complètement changé de style de jeu, avec plus d’engagement, le club se portant plus vers l’avant, et une efficacité redoutable, grâce notamment aux attaquants de l’équipe : Brahim El Bahraoui, Chadrack Lukombe, Djibril Cheick Ouattara, Youssef El Fahli et Youssef Essaiydy. D’ailleurs, même si l’équipe n’a pas encore trouvé sa vitesse de croisière dans la Botola D1 , elle a quand même réussi à inscrire 7 buts. Ce qui laisse entrevoir une saison fructueuse pour le club de l’Oriental, «  analysait Amin Raada dans un éditorial sur Le Matin.

Ibenge a les clés du camion et la confiance de sa direction

Pour sortir de ce défi, Coach Flo pourra compter sur un de ses nouveaux joueurs en particulier : Chadrack Muzungu. Arrivé lors du dernier mercato, en provenance de l’US Boulogne-Sur-Mer, l’attaquant congolais de 24 ans s’est vite adapté. Il compte déjà 3 réalisations soit le près de la moitié de buts de Berkane en championnat (7). Pour redynamiser son équipe, Ibenge devra aussi trouver l’alchimie pour associer les Muzungu, El Barhaoui et Fahli Youssef. Son attaque n’étant que la 8e de la Botola Pro.

La presse reste convaincue de la patte Ibenge. « Une victoire et une qualification en grande partie dues au coaching du technicien congolais, Florent Ibenge, qui a complètement remodelé le style de jeu de l’équipe en lui apportant une touche plus offensive, » obeservait Amine Raada après la qualification de Berkane en Coupe de la confédération.
Sur les réseaux sociaux, les fans de Berkane ont pointé du doigt les résultats de leur club avant de mettre de l’eau dans leur vin suite à la qualification. Ibenge doit les convaincre par des résultats même si sa place sur le banc n’est, pour le moment, pas remise en question par sa direction. Il est le meneur du projet et c’est à lui de trouver la bonne formule pour relancer le RSB. Du haut de son expérience, l’ancien entraîneur de Vclub sait le faire, à l’image de la victoire de siens 2-1 face au leader Raja Casablanca, à l’extérieur début octobre.

Iragi Elisha/Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer