On garde encore l’espoir de qualification, que le peuple congolais toujours soit derrière nous, rien n’est encore perdu.Ley Matampi s’exprime…

Le gardien de la République Démocratique du Congo, laissé sur le banc lors de la double confrontation face au Zimbabwe, est revenu sur cette triste aventure, qui a vu les Léopards engrangé un petit point sur le six en jeux.

Dans un entretien accordé à la rédaction de Footrdc.com, l’ancien gardien du Daring Club Motema a également brossé sur l’actualité des Léopards, et leur avenir dans les éliminatoires à la CAN Cameroun 2019.

Comment as-tu vécu ces deux matchs depuis le banc des remplaçants ?

« J’étais un peu triste, parce que j’étais là pour jouer ces deux matchs et aider ma nation à arracher les six points, comme on l’avait fait en Angola en 2016. Mais le staff technique avait fait ses choix et donc je n’y pouvais rien. »

Deuxième du groupe G avec cinq points et un match très compliqué à disputer à Brazzaville, vous croyez-vous capables d’amener la RDC à la CAN Cameroun 2019 ?

« Oui on garde encore l’espoir de qualification. Contre le Congo-Brazzaville, ce sera un match difficile, d’autant que c’est un derby entre les deux voisins. Mais on garde nos chances, puisqu’avec six ou quatre points, on peut se qualifier pour la CAN Cameroun 2019 ».

Que faire pour aller chercher cette victoire difficile sur le territoire Brazzavillois ?

« La victoire est le fruit d’un travail. Nous devons travailler dur, rester unis, avoir un esprit des commandos et je crois qu’on peut battre les Brazzavillois chez eux. »

Qu’est-ce que les congolais peuvent-ils attendre de vous ?

« C’est vrai, le peuple a été déçu, mais nous leur demandons de ne pas perdre espoir. Ce sont des réalités du foot, ça peut arriver à n’importe quelle nation au monde. À vrai dire, rien n’est encore perdu. Que le peuple congolais soient toujours derrière nous, qu’ils nous soutiennent surtout lors de ce match contre le Congo d’en face, parce que ce sera le match qui déterminera notre destin concernant la CAN 2019. Nous allons tout donner pour faire qualifier notre beau pays. Que l’on mette de côté, nos couleurs et nos sentiments, que tout le monde s’aligne derrière l’équipe nationale et on fera le nécessaire. »a-t-il conclu Ley Matampi.

footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer