Team +243 : Merveil Bope, le retour de l’enfant chéri.

Blessé depuis octobre 2017, l’international congolais du Standard de Liège retrouve la tanière près de deux ans après.

Entre louange et exigences, Florent Ibenge s’est souvent montré très docile et quelques fois diligent avec son joueur.
« Merveil c’est un garçon très gentil. Il a une bonne compréhension du jeu, et est forcément l’un des joueurs faciles à manager. Il écoute chaque consigne et ne fait jamais de problèmes à chaque remarque. » déclarait Florent Ibenge sur son défenseur en 2017.

Le rôle de Bope sur le terrain est apprécié en premier par son sélectionneur. Fort de caractère, calme et respectueux, l’ancien joueur du TP Mazembe a été l’un des hommes importants de l’équipe congolaise jusqu’à sa grave et longue blessure. Auteur d’une CAN Gabon 2017 réussie malgré le naufrage collectif, Merveil Bope s’est taillé une place dans les cœurs de supporters congolais. Capable d’évoluer à tous les postes de la défense, au-delà du statut de médian défensif qu’il traine depuis le début de sa carrière professionnelle, Merveil est à la fois constant en terme de rendement et imposant sur toutes les rencontres. Parfois critiqué pour ses interventions défensives très approximatives, offrant des coup-francs aux équipes adverses, le Rouche fonce néanmoins, sur ce qu’il sait faire sans minimiser ce qu’il doit améliorer. Il se révèle aujourd’hui comme possédant plus des qualités que des défauts. Au Standard de Liège, fanatiques et dirigeants ne se trompent pas, c’est bien Merveil, le successeur tout désigné de Christian Luyindama (parti à Galatasaray). Malgré la différence des styles entre les deux hommes, qui sont tous avec l’équipe congolaise en ce moment, cette comparaison n’est pas ambiguë. C’est surtout leur engagement et leur rôle sur le terrain qui les rapprochent.

Ayant appris la nouvelle du rétablissement de son joueur, Florent Ibenge n’a pas réfléchit deux fois pour le convoquer. La relation entre Merveil et Florent est toute folle de sens, une histoire d’amour et d’admiration qui vient de loin. Lors du CHAN 2016, Florent Ibenge lançait le jeune défenseur pour tenir son milieu de terrain aux côtés de Nelson Munganga et Doxa Gikanji. La RDC finit sur le toit de l’Afrique, et depuis les deux hommes ne se sont jamais quittés, sauf si la santé du joueur est défavorable, les propos élogieux fusent d’une extrémité à une autre. Et ce dimanche, Merveil Bope a des fortes chances de commencer en tant que titulaire, peut-être pas seulement qu’il soit meilleur que beaucoup à son poste, son style est celui qu’apprécie le plus le sélectionneur…

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer