Vodacom L1/ Zone Centre-Sud: Un big derby sans vainqueur!

Longtemps, ce match a animé les discussions dans les Salons, bars et restaurants de la ville. Vieux qu’il est, ce grand derby de Lubumbashi n’a jamais perdu sa saveur. Malgré les dernières prestations en demi-teinte des Viets ce derby a toujours gardé tout son prestige et son élégance. Il draine un monde fou derrière, un enthousiasme au delà des limites. Les rues sont ainsi inondées, des rues peintes aux couleurs des deux clubs, le football au delà d’un sport est une religion à Lubumbashi quand Mazembe affronte Lupopo.

Le Hasard fait bien les choses

Contre leur gré , ces deux clubs s’affrontent chaque année. Au delà du prestige et de la rivalité autour de ce match, les enjeux viennent aussi apporter une autre coloration à ce derby.

Un nul frustrant

L’affluence était digne d’un classico, le jeu approximatif a alors terni toutes les attentes de ce nombreux amoureux du ballon rond qui sont venus au stade .

Des corbeaux deplumés

Sur les 29 dernières confrontations, les Corbeaux ont volé comme des éperviers, haut et rapide que tout le monde, un véritable avantage.

Face à des cheminots soucieux de redonner vie à une locomotive dont les pièces de rechange ont été importées de tout horizon, les mangeurs des crocodiles ont découvert les limites de leur férocité et la ténacité du fer .

Une première partie môle, et des gâchis incroyables

Dans ce derby les occasions ont été rares comme sur un marché des pierres précieuses.
Et pourtant, les champions en titre sont les premiers à se montrer dangereux avec des approximations offensives en témoigne ce loupé de Chico Ushindi à la 27 ème. Libre de tout marquage l’ancien joueur de Don Bosco place le ballon largement à côté du but des Viets.

3 minutes plus tard, le TP Mazembe découvre ses fébrilités en défense. Centre de Hakim Musiela, contrôle de la main en pleine surface de vérité de Kimwaki Joël, l’arbitre siffle pénalty.

Sylvain sort sa classe, Hakim malheureux

Sur l’action du pénalty, Hakim va malheureusement buté sur la classe de Sylvain Gbohouo qui arrête ce coup de pied de réparation.

Un véritable tournant pour ce match qui se solde à la mi-temps sur la marque de 0-0.

Une deuxième période quasi-pareille à la première

Comme tout aussi la première période, la deuxième commence sur un rythme effréné.
C’est les Viets qui prennent le match par le bon bout.
Les montées opérées ne paient pas de deux côtés.

Kasusula, un rouge qui remet toute une carrière en cause

Alors que la partie touchait à sa fin ,et que déjà les supporteurs s’ennuyaient, un spectacle va s’inviter à deux minutes de la fin de la partie.
Une bagarre entre Jean Kasusula et Hakim Lusiela ce qui va entraîner l’exclusion du latéral gauche du TP Mazembe.

Comme à Tshikisha le dimanche dernier , Mazembe fini en infériorité numérique mais réalise un nul de 0-0 face aux Viets au bout d’une partie pauvre et terne en occasion de but.

Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer