Linafoot D1 : La JS Bazano, un club condamné à ne pas gagner

Date:

Le nuage brumeux plane encore sur le parcours de la Jeunesse Sportive Groupe Bazano en Linafoot D1. Les Guerriers se sont enveloppés dans l’abîme du désespoir, un enfer sans contrepoids. Le club de Lubumbashi marche dans une gloire de misère en championnat. Aucune victoire sur l’ensemble de la manche aller du championnat, une véritable fringale de supplices, une villégiature pour un club dont l’avenir glorieux lui était pourtant prédestiné pour compléter avec brillance les pages vierges de l’histoire du football Congolais. La Jeunesse Sportive Groupe Bazano s’est arrogée le droit divin de la médiocrité absolue en termes des résultats.

JS Bazano, l’histoire d’un club qui scintille dans l’hypoxie des résultats

« J’ai rompu avec tout ce qui se passait. Les défaites et la série de matchs nuls », a déclaré Seguin Ndombe . Les derniers discours nourris d’un espoir entretenu n’étaient que des belles promesses pour se plastronner. Le classement de la Linafoot D1 n’est qu’un epitomé de désolation d’un parcours providentiel de grandes turbulations. Bon dernier au tableau après 15 matchs joués, la Jeunesse Sportive Groupe Bazano est tellement près de la relégation qu’il en odore le souffle et en boit la sueur. Le club est enluminé d’un parcours saturé de mélancolie, affublé de désespoir passionné et condamné à traîner son bilan carcasse.

La crise financière au beau milieu de la grande turbulation de défaites

Enclin à une crise de résultats sur le plan sportif, la Jeunesse Sportive Groupe Bazano fait face à une autre crise ; la crise financière. Des arriérés de salaires, une motivation affaiblie par des promesses arides avec des conséquences sur le plan sportif. Les Guerriers ont vivent une hypoxie prolongée jusqu’à se précipiter dans l’auberge. La foire aux intentions de briguer les hautes places au classement du championnat national appartient à un passé que personne n’ose évoquer. Le rêve séculaire de bousculer la hiérarchie est loin de retrouver ses attributs. Le projet ambitieux ressemble à un château de cartes qui tombe dans la tempête.

La JS Bazano fait le grand ménage, 15 joueurs remerciés

À la mi-saison, le club a annoncé le départ de près de la moitié de l’effectif. 15 joueurs écartés du groupe pour avoir rouspété contre des retards dans le paiement. Des cadres congédiés, la Jeunesse Sportive Groupe Bazano tend vers la hideur désertée de ses plaies du passé. Les Guerriers effectuent un parcours sous une pluie emphytéotique de pleurs. Bazano est plus que jamais secoué par les roulis d’une espérances mêlées d’angoisses au point de ne point savoir de quel sacrifice faudrait-il payer pour sortir de ce marasme. L’image actuel du club est famélique que la gloire aux mains pleines d’or n’est pas venue à point nommé.

Bazano boit la coupe jusqu’à la lie

Le changement du staff technique en cours de championnat n’a pas été le coup de maître pour redresser une courbe concave et descendante. Après le limogeage de José Mundele, la direction du club s’est vite lancé sur Seguin Ndombe comme un naufragé lacenrait toute sa fortunes dans l’océan pour ne pas sombrer, dans le but de renouer avec le passé glorieux. Le match nul contre Sanga Balende en déplacement à Mbujimayi a donné de l’espoir, un renaissant espoir déçu. Après la phase aller du championnat, la Jeunesse Sportive Groupe Bazano se présente en un résigné pensionnaire de la zone de relégation.

Les Guerriers restent sur 6 matchs nuls et 9 défaites pour 6 buts marqués contre 18 encaissés. L’image de la campagne en Linafoot D1 est embrumée comme un enfant abandonné dans les ténèbres. Le torrent de la manche aller a emporté sur son passage tous les espoirs d’une vie au sommet de la gloire. Mais, le vase de la mémoire garde encore la lie la plus exquise d’une douleur infernale sans bornes. La Jeunesse Sportive Groupe Bazano s’est posée sur un grabat de déjections dans le gueulement de la zone de relégation. Il faudra bien plus que le courage pour relever la tête et ne pas se laisser emporter en Linafoot D2 comme une épave au gré des vagues.

Marco Emery Momo / Footrdc.com


En savoir plus sur Foot RDC

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Linafoot : Les Aigles du Congo plumés par le TP Mazembe

Les corbeaux du TP Mazembe ont volé plus haut...

Linafoot : Lubumbashi Sport pointe aux abonnés absents à Kindu

Les Unionistes de Maniema Union n'ont pas transpiré mercredi...

Linafoot : la locomotive Lupopo déraille devant les Aigles du Congo

Grosse surprise dimanche 26 mai 2024 à Lubumbashi où...

Linafoot : Maniema Union punit Mazembe et remet le suspense pour le titre

L'AS Maniema Union a réussi l'exploit de faire tomber...