Ces espoirs du Congo capables de conduire les « Diables Rouges »en coupe d’Afrique 2023

Après sa victoire (1 à 0) contre la Gambie en juin, le Congo-Brazzaville conserve toutes ses chances pour la coupe d’Afrique des Nations 2023. À cette occasion, une équipe requinquée pourrait faire son apparition et provoquer une surenchère des paris en ligne, chez le meilleur bookmaker Paridirect.com, installé au Congo, sous licence de Brazzaville. 

Les jeunes talents du football, au Congo comme à l’étranger

Giscard Mavoungou, âgé de 22 ans, très prometteur, est un des meilleurs gardiens de but des « Diables Noirs » de Brazzaville. Guy Mbenza, 22 ans, dispose déjà d’une belle carrière internationale, alors qu’il appartient à présent à l’équipe d’Al Taï en Arabie Saoudite. Il jouait auparavant au Wydad AC, au Maroc, au Royal Anvers, ou au Cercle de Bruges. 

Le terrain français pour affûter ses armes

Béni Makouana, ancien Diable Noir, avec qui il a remporté la coupe du Congo, est avant-centre de Montpellier à 20 ans. Il a déjà disputé la Coupe Africaine des Nations, en 2018, contre le Libéria, match qu’il a contribué à gagner par 3 à 1. Faitout Mouassa, est latéral gauche, à Montpellier, prêté à Bruges. Il représente aussi un grand espoir franco-congolais. Yann  Mabella, né à Toulouse, participe à l’équipe belge de Virton, après avoir été à l’AS Nacy-Lorraine durant 3 ans. Il fait partie intégrante de l’équipe internationale des diables rouges depuis juin 2021. 

Antoine Makoumbou, âgé de 24 ans, est milieu de terrain à Cagliari (Sardaigne), après avoir joué à Maribor (Slovénie). Bevik Moussiti Matsima a déjà honoré trois sélections en équipe internationale du Congo. En l’observant évoluer en Ligue 1, l’entraîneur de l’équipe du Congo relève plusieurs atouts qui pourraient le propulser comme leader lors de futurs tournois. De nombreux jeunes, autour de Bevik Moussiti Matsima, attaquant de l’AC Ajaccio, démontrent le talent qu’il faut pour faire partie de l’équipe des Diables Rouges. Comme lui, plusieurs progressent au contact des joueurs de clubs français lors des différents championnats. 

Une véritable pépinière prête à porter ses fruits

Brice Samba, le célèbre gardien de but du FC Lens, originaire de Linsolo, est le fils de l’ancien gardien international congolais. Il s’illustre fréquemment en bonne voie pour égaler la carrière de son père. Il est passé professionnel à 16 ans, avant de devenir n°1 titulaire. On citera Chrilain Matsima (d’ascendance congolaise, né en France), qui fait partie du club de Lorient, de Bradley Bouzouzi Locko, fils d’une footballeuse congolaise, lui aussi né en France et qui est une valeur sûre du Stade de Reims. D’autres noms s’illustrent, comme Brayann Pereira à Auxerre, Alexis Beka Beka, milieu défensif de l’OCG Nice. Ils font partie de ces excellents joueurs franco-congolais, remarqués en championnat de France. 

Les qualités intrinsèques pour devenir leader des Diables Rouges

La performance de haut vol du buteur gaucher congolais Bevik Moussiti Matsima a offert à Ajaccio la victoire contre l’Olympique de Marseille début octobre 2022, pour son premier match en Ligue 1. Sa puissance de tir s’est avérée à la fois juste et imparable. 

Victime ces dernières saisons, d’une série de blessures, son entraîneur de l’équipe nationale du Congo, Paul Put, le présente comme ce miraculé qui s’est vraiment « battu pour revenir » parmi les meilleurs. Le sélectionneur des Diables Rouges croit en son potentiel et le met fréquemment en avant comme l’un des piliers de cette équipe du Congo. 

Selon Paul Put, « Il dispose du bon gabarit, et d’une bonne vitesse dans les prises de balles. C’est un grand bosseur qui motive les autres membres de l’équipe. Il a une bonne frappe, il s’applique et ne lâche pas un face à face, dispose de bons appels, et il entretient une bonne vision globale du jeu ». Si on écoute le coach congolais, Bevik Moussiti réussira, sans l’ombre d’un doute, à la place qui est la sienne en Ligue 1. 

Moussiti Oko, toujours dangereux pour la défense adverse

Bevik Moussiti Oko, lorsqu’il ne marque pas, est toujours dangereux, par ses coups de tête en transversale, ou ses montées au créneau, qui épuisent littéralement la défense adverse. Il tient un rôle moteur, à l’avant, qui suscite l’étonnement, parmi ses compatriotes « Diables Rouges ».

Quand le pari en ligne contribue au développement du sport

On a rapidement brossé une palette de jeunes talents qui représentent aussi une étendue de nombreuses possibilités, pour les pronostics des bookmakers comme PariDirect au Congo, ainsi que pour la majorité des parieurs d’Afrique de l’Ouest. Ils devraient apporter d’excellents moments de football aux spectateurs, lors des prochaines rencontres de la Coupe d’Afrique des Nations. 

Article extérieur

Vous pourriez aussi aimer