Marseille : « De quelle planète il vient » la presse française dithyrambique à l’égard de Chancel Mbemba

La ville de Marseille s’est réveillée ivre de bonheur ce jeudi matin. Mercredi soir, les hommes d’Igor Tudor ont réussi une performance solide en déplacement au Portugal face au Sporting (2-0). Titulaire et indeboulonnable, Chancel Mbemba a contribué à la première victoire d’un club français dans les terres portugaises grâce à une nouvelle performance magistrale. Le presse sportive de l’hexagone salue « le patron » de la défense de l’OM. Tour d’horizon des notes attribué à l’international.

So Foot, qui a attribué une note de 8 à Mbemba, n’y va pas par quatre chemins. Le site d’information égratigne la presse et rappelle que « lors de sa présentation, les journalistes ont passé leur temps à lui demander son âge. Ils auraient plutôt dû lui demander de quelle planète il vient« .

Plus méticuleux, L’Équipe note que Mbemba (7 pour la note de son match) « se manque un peu sur l’une de ses premières interventions (9e) et s’est excusé auprès de ses coéquipiers sur certaines situations. Puis il est monté en régime et a été impérial défensivement, face à des Portugais vite réduits à dix. Hardi dans la construction, il lance parfaitement Harit sur l’action du 2-1 (30e), dans la profondeur côté droit. Le patron, encore. »

« Comme souvent depuis son arrivée cet été, le défenseur a rendu une bonne copie. Intraitable défensivement, le Congolais s’est montré vigilant pour répondre aux courses dans la profondeur de Nuno Santos. Précieux aussi offensivement puisque sa passe vers Harit amène le deuxième but« , note de sa part Maxifoot, qui attribue une belle note de 7 à l’ancien de MK Étanchéité de Kinshasa.

Enfin, moins généreux, Foot Mercato lui attribue un 6,5, limite radin. FM commente que « l’ancien joueur de Porto aime prendre des risques balle au pied mais ça aura été sans conséquence (13e). Pour le reste, le Congolais a effectué un bon match dans l’ensemble. Rarement mis en difficultés, il a maîtrisé son sujet avec notamment un très bon retour dans les pieds de Nuno Santos, qui filait au but (45e+4). Il est aussi à l’origine du second but marseillais puisque c’est lui qui lance Harit dans le dos de la défense (31e). »

À Marseille, Mbemba fait désormais l’unanimité, comme tout patron dans son jardin. Pour l’OM, l’espoir de passer la phase de groupes se confirme, avec 6 points derrière Tottenham (7 pts) et avec un match à domicile lors de la dernière journée face aux Spurs.

Iragi Elisha

Vous pourriez aussi aimer