Ces hommes forts de Florent Ibenge qui pourraient rater la CAN 2019

À quelques jours de la CAN Égypte 2019, la rédaction de Footrdc.com présente ces Léopards en grande difficulté dans leurs clubs, et qui pourraient manquer au rendez-vous. S’il n’y avait de grosses surprises au Gabon en 2017, la tendance s’annonce très variante à quelques jours du voyage vers le pied des pyramides égyptiennes.

1.  Neeskens Kebano

Banquier à Fulham, seulement un demi-match disputé depuis le début de l’année. Un calvaire qui pousse le maestro congolais un peu plus de l’équipe. La forme de Trésor Mputu et celle de Paul-José Mpoku, tous ceux capables de jouer milieu offensif, resserre l’étau autour de l’ancien parisien.

2.  Jonathan Bolingi

Jonathan Bolingi à la CAN Gabon 2017
Jonathan Bolingi à la CAN Gabon 2017

Présent sur le banc en mars dernier, le joueur d’Antwerp, a des chances très minces de pouvoir arracher une place à bord de l’avion qui conduire les Léopards aux pieds des pyramides. Certes régulier avec son club, mais la concurrence avec Cédric Bakambu, Britt Assombalonga et surtout le jeune Muleka qui pousse fort derrière, risquent de jouer en défaveur de l’attaquant de l’Antwerp.

3.  Jordan Botaka

Devenu même capitaine de Saint Trond (D1 Belge), l’ailier congolais n’a que très peu de possibilités par Florent Ibenge pour cette aventure. Après une CAN 2017 ratée, des prestations en deçà des attentes, Botaka devra bien mieux faire pour convaincre son sélectionneur à deux mois de la compétition.

4.  Firmin Mubele

Auteur d’une saison catastrophique avec Toulouse, caractérisée par un temps fortement réduit, Mubele ne rentrerait plus dans les plans de son mentor.

5.  Wilfried Moke

À la place de s’épanouir, le défenseur s’enfonce. Depuis son départ de Konyaspor, Wilfried a disparu des écrans, l’on se demande ce qu’il est devenu. Oublié par Florent Ibenge lors des deux matchs des Léopards, sa présence est très incertaine.

6.  Joël Kiassumbua

Victime du triste sort du destin. Longtemps dans l’ombre de Parfait Mandanda, puis de Ley Matampi, Joël n’a jamais la chance de jouer un match officiel avec la RDC après l’avoir choisie en 2015. Il n’est plus selon les dernières listes, deuxième ni troisième de la hiérarchie des gardiens. Anthony Mossi, et Augustin Kalambay accompagneront-ils l’intouchable Ley Matampi au nord de l’Afrique ??? Cela a tout l’air vrai !

7.  Junior Kabananga

Meilleur buteur de la dernière édition avec 3 buts, JK toujours fidèle à son Astana obscurcit ces derniers mois, en lui aussi en passe de rater sa première CAN sous l’ère Florent Ibenge. Avant de parler la concurrence, le joueur est lui-même timide statistiquement et ne dispose pas à l’heure actuelle d’arguments suffisants, pour convaincre le coach.

Jordan Ikoko. Florent Ibenge l’apprécié particulièrement, mais son faible temps jeu à l’En Avant Guingamp, pousse à scepticisme. Issama Mpeko et Djuma Shabani sont bien partis pour répondre à sa place.

Fabrice Nsakala. Malgré quelques étincelantes prestations avec Alanyaspor, Fabrice Nsakala ne fait figure de favoris pour être le choix.

Chadrac Akolo. Éternel réserviste à Stuttgart

Nelson Munganga. Barré par la concurrence. Youssouf Mulumbu, Jacques Maghoma, Lema Mabidi et Mbemba qui joue moins d’ailleurs. Autant d’options à la portée de FI, qui pourrait bien se passer de son protégé.

Isaac B’ampendee / Footrdc.com

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer