Léopards : les 10 plus grands matchs de la RDC à la Coupe d’Afrique des Nations (10 à 6)

Date:

La République Démocratique du Congo reste un géant incontestable du gratin continental. En Côte d’Ivoire, Chancel Mbemba et ses coéquipiers arrivent avec le poids de l’histoire sur les épaules. Avec ses deux titres et une 20e participation à la CAN en vue, la RDC compte parmi les habitués de la grand-messe du football en Afrique.

Les adultes se rappellent du mythique Burkina-RDC de 1998 (4-4), les plus jeunes de l’inoubliable remontada Congo-RDC de 2015 (2-4), les anciens n’oublient pas le mémorable Égypte-Zaïre de 1974 (2-3), demi-finale légendaire et match à part dans le parcours triomphal au pays des Pharaons. FootRDC vous replonge dans l’histoire pour savourer les souvenirs et se rappeler qu’au finale, ce jeu n’est qu’émotion bien avant tout le reste.

Nous avons choisi un ordre chronologique*. De la première apparition en 1965 à la dernière, en Égypte, en 2019. Voici notre sélection des 1à plus grands matchs de la RDC à la CAN, première partie.

Numéro 10, Tunisie 1965 : Ghana 5-2 Congo-Kinshasa, 12 Novembre 1965 au Stade Mohamed Maârouf de Sousse
La première. Affiliée à la CAF depuis 1963, le Congo-Kinshasa joue son tout premier match de son histoire à la CAN contre le Ghana. Face aux champions en titre ghanéen, la bande de Pierre Kalala Mukendi s’incline par 2-5. Un jeune buteur s’illustre avec un doublé cet après-midi-là : Pierre Kalala Mukendi à la 43e et 45e sur pénalty !
Dans un groupe à 3 avec la Côte d’Ivoire, le Congo finira dernier du groupe après deux défaites, mais le plus important est loin de là, la belle histoire était lancée.

Onze de départ : Makiadi Castello, Pierre Katumba, Antoine Lessa, Mabela ‘Routier’, Paul Mbuli, Joseph Kibonge Mafu ‘Gento’, Augustin Diantela, Kabala, Pierre Kalala Mukendi, Kabeya wa Kabamba ‘Sotcho’, Albert Mwila.

Numéro 9, Éthiopie 1968. Congo-Kinshasa 3-0 Congo,12 Janvier 1968, Stade Queen of Sheba (Nigiste Saba Meda), Asmara
La première victoire. De retour après l’édition précédente où il était plus question d’apprendre que de prendre, le Congo-Kinshasa affronte son voisin le Congo-Brazzaville pour le deuxième match du groupe B. Ignace Muwawa ouvrira rapidement le score à la 19′, Nicodème Kabamba 27′ pénalty 51′ signe un doublé. 3-0 score final, la suite ne sera que belle. Une défaite face au Ghana (encore !) et une victoire face au Sénégal et les Léopards s’ouvrent la voie de la phase finale.

Onze de départ : Robert Kazadi, Albert Bilengi, Elias Tshimanga, Pierre Katumba, Salomon Mange, Nicodème Kabamba, Ignace Muwawa, Ernest Mokili ‘Saïo’, Pierre Kasongo, Joseph Kibonge ‘Gento’, Léon Mungamuni.

Numéro 8, Éthiopie 1968. Congo-Kinshasa 1-0 Ghana, 21 Janvier 1968, Stade Haile Selassie I, Addis-Abeba
La première étoile ! L’apprenant congolais a compris la leçon, face à l’ogre ghanéen en finale il faudra un exploit. En demi déjà, les Congolais réalisent une performance incroyable et sorte le pays hôte au bout de la prolongation grâce à un but venu d’ailleurs de Léon Mangamuni à la 100e minute ! Bête noire de la jeune équipe congolaise les Black Stars partent favoris pour le titre. Cependant, cette date devait rester dans l’histoire. À la 66′, Pierre Kalala Mukendi plante un but et le Ghana ne saura jamais s’en remettre. Au finish, les Congolais exultent la première étoile est empoche seulement 8 ans après l’indépendance. La date reste historique et est célébrée aujourd’hui encore comment la Journée nationale du sport en RDC.

Onze de départ : Robert Kazadi, Salomon Mange, Elias Tshimanga, Pierre Katumba, Albert Mukombo, Joseph Kibonge [c], Pierre Kasongo, Pierre Kalala, Raoul Kidumu, Jean Kembo, Léon Mungamuni.

Numéro 7. Égypte 1974, Demi-finale Égypte 2-3 Zaïre. 9 mars 1974 Stade International du Caire, Caire
Le plus grand, si ce n’est le plus beau. Pour la troisième fois de son histoire, le Congo-Kinshasa devenu Zaïre depuis 1970 accède au stade de demi-finale. En 72, le Mali brisait le rêve du doublé au terme d’un match épique 4-3. Les Léopards sont de retour et face à l’ogre égyptien l’histoire est prête à recevoir une retouche. Menés 2 buts à 0, les ouailles du yougoslave Blagoje Vidinić réalisent alors l’impensable. Le virevoltant jeune attaquant du TP Mazembe Pierre Ndaye Mulamba réduit d’abord le score à la 55′, Raoul Kidumu égalisé à la 61′ et Ndaye s’offre un doublé à la 55′ et la victoire aux siens à la 72′. Au terme d’une rencontre épique, le Zaïre s’offre un billet de luxe pour affronter son voisin zambien en finale.

Numéro 6. Égypte 1974, finale Zambie 0-2 Zaïre. 14 mars 1974, Stade International du Caire, Caire
Le plus légendaire. Une finale inédite, à sens unique et plus jamais rejouée dans l’histoire. Le 12 mars soit deux jours plus tôt, le Zaïre et la Zambie se quitte dos à dos au terme des prolongations 2-2. Ce match est d’un goût amer pour les coéquipiers de Ndaye Mulamba ayant lâché le titre à la 120′, égalisation de Sinyangwe, après un doublé de Ndayé (65e, 117e), la dernière des prolongations. Rejouée (à l’époque les tirs au but n’existant pas), Zaïre et Zambie s’affrontent pour le titre deux jours plus tard. Cette fois, la légende s’écrit définitivement. Pierre Ndaye Mulamba plante un doublé (30′, 76′). Le Zaïre s’impose 2-0, Pierre Ndaye Mulamba fini meilleur buteur avec 9 buts. 45 ans plus tard, le record de celui qui était surnommé Mutumbula n’a jamais été battu. La deuxième étoile sur le cœur, les joueurs rentrent au pays en héros dans l’avion personnel du président de la République Mobutu Sese Seko. La même année, le Zaïre sera la première équipe subsaharienne à participer à une phase finale de la coupe du monde. Depuis le pays attends un autre sacre et une autre participation au mondial.

Bonus : groupe de la RDC (Zaire à l’époque), en 1974)
BOBA, Lobilo
BWANGA, Raymond
KAKOKO, Emmanuel
KEMBO, Jean
KIBONGE, Joseph
KIDUMU, Raoul
MANA, Mabwene
MAVUBA, Mafuila
MAYANGA, Adelard
MBUNGU, Ekofa
MUKOMBO, Albert
MWAMBA, Robert
MWEPU, Ilunga
NDAYE, Mulamba
NGOIE, Laurent
TUBILANDU, Dimbi
TSHIMABU, Wamunda
Sélectionneur : VIDINIC, Blagoje

*Cet article a été publié pour la première fois le 30 juin 2019. Il a été enrichi et mis à jour par notre rédaction.
Les statistiques proviennent de la base de données de Soccerway et de The Rec.Sport.Soccer Statistics Foundation https://www.rsssf.org/nersssf.html
Certains compléments de récit sont tirés de Football : 30 ans de Coupe d’Afrique des Nations de Faouzi Mahoub.

Elisha Iragi

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Léopards : « Mon corps a dit STOP » les regrets de Lionel Mpasi sur sa blessure

Tel un cauchemar continuel, Lionel Mpasi s’est, malgré lui,...

Annulation stage Turquie : où sont passés les 2.5M de dollars des Léopards à la CAN ?

En pleine trêve internationale, les Léopards ne disputeront pas...

Léopards : sans accord avec le gouvernement, Sébastien Desabre annule le stage de Turquie prévu en mars

Un stage, pour regrouper les nouveaux joueurs qui évolueront...

CAN 2023 : deux Léopards dans l’équipe type de la compétition

La Coupe d'Afrique des Nations a rendu son verdict...