Les 4 raisons qui expliquent l’échec du TP Mazembe en Ligue des Champions de la CAF

Dans la lignée de son élimination précoce de l’an passé, le TP Mazembe s’est laissé surprendre dès son entrée en lice en Ligue des champions. Incapables de prendre le dessus sur le modeste Caps United (1-1, 0-0), les Corbeaux de Lubumbashi sont punis pour ne pas avoir marqué de but à l’extérieur et sont reversés en Coupe de la CAF.

Au-delà toute cette désillusion, il est à noter quelques raisons majeures expliquant cet échec inattendu du club cher au Président Moïse Katumbi.

Départ non compensé des joueurs

Handicapés par les départs de Christian Luyindama, Merveille Bope, Jonathan Bolingi et Roger Assalé cet hiver, le TP Mazembe n’a pas su recruter d’autres joueurs de même calibre pour épauler les jeunes dans cette campagne africaine ; mais le staff technique a plutôt préféré faire confiance à ces jeunes issus du centre de formation. Il se révèle aujoud’hui que ce choix de lancer précocement ces jeunes joueurs en Ligue des Champions n’a pas été murement réfléchi.

Contrats à court terme avec les coaches

Ce n’est un secret pour personne, le TP Mazembe a changé 4 entraineurs sur les 6 dernières années. Ce qui n’est pas bon pour mettre en place une équipe solide pour le long terme.  Car à chaque fois qu’un nouvel entraineur arrive, ce dernier amène toujours sa propre philosophie du jeu qui sera probablement différente de celle de son prédécesseur.

Suspension du championnat

On ne peut pas ignorer cela, on sait bien que depuis la reprise du Championnat suite à sa suspension par l’ancien ministre des sports, le TP Mazembe n’a disputé cette année que 2 matchs officiels en Linafoot face à des modestes équipes comme Don Bosco et Lubumbashi Sport. Ce manque de compétition s’est fait ressentir en Ligue des Champions, où les attaquants ont manifestés un manque total de réalisme et de confiance face aux cages de leur adversaire du Zimbabwe.

Arrivée tardive du coach Français Thierry Froger

Enfin on notera aussi l’arrivée tardive du nouvel entraineur qui n’a pas eu assez de temps pour faire une bonne préparation de l’équipe en vue des compétitions africaines ni pour recruter des joueurs clés afin de compenser tant soit peu à l’absence des joueurs partis cet hiver en Europe.

 

Le TP Mazembe a démontré par le passé sa capacité à rebondir après des mauvaises passes. C’est certains qu’ils pourront tirer des leçons de cet échec pour mieux se relancer en coupe de la confédération où l’équipe aura l’occasion de défendre son titre, gagné en novembre dernier.

Bonne chance aux corbeaux pour la suite !

Rédaction/FootRdc.com

Vous pourriez aussi aimer