Un stade omnisports pour DCMP, Vidiye Tshimanga a donné sa parole

À la tête du Daring il y a moins d’une année, Vidiye Tshimanga est déjà adoubé et se définit comme le meilleur dirigeant qu’ait connu le club sur la dernière décennie. L’homme qui a réussi à briser la malédiction qui collait les Immaculés en Coupe de la CAF, ne compte pas s’arrêter là. En plus des bons discours flatteurs comme tout dirigeant, Vidiye est parti pour passer aux actions concrètes, de grande envergure, et qui inscriront (peut-être) à jamais son nom dans les annales du club Vert et Blanc et de manière automatique, dans celles du football congolais.

De retour en championnat après un marathon africain achevé avant sa fin, mais sous le signe d’une satisfaction inébranlable, le Daring peut compter sur son président aux ambitions éléphantesques pour sa stabilité. Vidiye Tshimanga dit avoir trouvé le club, son club de cœur, dans une situation financière préoccupante. « Lorsque j’ai pris le club, il y avait un problème financier. Une dette de plus de 1,4 millions de dollars. Ça nous a empêché de réaliser un certain nombre d’objectifs très rapidement ».

C’est dépassé, le Daring est dans une étape décisive de son histoire, sur un ciel clair poussé par un nouveau vent du changement soufflé par le premier d’entre les Immaculés. Le club kinois tient la promesse d’avoir un stade omnisports et un centre de formation, le rêve de tout club ambitieux. « J’ai un terrain depuis 3 ans que je mettrai à disposition de DCMP pour la construction d’un stade omnisport et un centre de formation qui sera aussi à la disposition de DCMP. Je tiens à préciser que c’est un achat personnel que j’ai acquis il y a plusieurs années et non du DCMP », annonce Vidiye Tshimanga.

Ceci peut paraître comme des chimères mais non, le président du DCMP ne dit que c’est qu’il croit capable de faire, le pose de la première prière pouvait avoir lieu avant février. Compte tenu de plusieurs réalités, elle a été reportée à une date restant à définir, Vidiye Tshimanga va solliciter une expertise extérieure pour ça. « La première pierre, j’avais espéré qu’elle soit posée en janvier malheureusement, avec tout un certain nombre de choses qui nous est arrivé, financièrement, c’était difficile. Je devrais partir à Bologne en Italie pour rencontrer les dirigeants de Macron qui est l’équipementier avec lequel nous avons signé un accord. Macron a construit le stade de Crystal Palace en Angleterre. Il y a des formes de contrats qui peuvent se faire. Ce sont des discussions que nous devons avoir », fait-il savoir. Après une élimination consommée en Coupe de la CAF et une reprise chaotique de championnat, voilà au moins une nouvelle qui devrait faire plaisir aux fans du Daring Club Motema Pembe.

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer