CAN 2021 : Christian Nsengi pire que Florent Ibenge ?

Le nouveau patron du staff technique des Léopards A n’a pas encore gagné le moindre depuis sa nomination il y a trois mois. Quatre rencontres (deux amicales et deux officiels), trois nuls et une défaite.

Christian Nsengi fait-il pire que Florent Ibenge ?
Fouinons ensemble dans le passé pour avoir la réponse. Florent Ibenge nommé sélectionneur de la RDC A en Août 2014. Son premier match sur le banc national est une partie de plaisir face au TP Mazembe à Lubumbashi. Un amical sur demande de FI qui n’avait rien à avoir la FIFA ni la CAF. Les Léopards s’imposent par (2-1) face aux Corbeaux, buts de Cédric Mabwati et Cédric Mongungu. Cela ne compte peut-être pas… Le 07 septembre, la RDC made in Florent s’incline (0-2) pour sa première officielle devant le Cameroun, première journée des éliminatoires à la CAN 2015. Trois jours après, les Léopards se ressaisissent et dominent la Sierra Léone (2-0), buts de Firmin Mubele et Jérémie Bokila. Voilà le petit bilan de deux premiers matchs officiels de Florent Ibenge. Une victoire, une défaite, trois points au compteur.

Qu’a fait Christian Nsengi ?Cinq ans après les débuts du coach de l’AS VClub comme sélectionneur des Léopards A, arrive Christian Nsengi. Contrairement à son prédécesseur, lui commence par des matchs amicaux internationaux (reconnus par la FIFA et la CAF). Un nul (1-1) devant l’Algérie et une désillusion (1-3) face à la Côte d’Ivoire. En officiel, Christian Nsengi n’a pas gagné et n’a perdu aucun match. Accrochés (0-0) par les Panthères jeudi dernier à Kinshasa, les Léopards sont passés près d’une victoire à Banjul face à la Gambie, score final (2-2). Christian Nsengi prié à la patience pour son premier succès avec les Léopards.




Où se trouve la différence ? Les écarts entre FI et CN se mesurent sur le bout du doigt, il semble même inopportun de pouvoir établir relation. Cependant, les deux hommes sont liés, tous congolais, l’un vient juste après l’autre, difficile de ne pas mettre en relief leurs prestation. Tout compte fait, Christian Nsengi ne fait pas mieux que Florent Ibenge sur ses premiers matchs. Celui que les supporters de VClub ont surnommé « Coach Androïd », a compté une victoire déjà à sa deuxième sortie nonobstant le revers lors de sa première. Christian Nsengi attend impatiemment sa victoire sous le banc des Léopards A. En terme de points, la RDC de Florent en comptait déjà 3 après deux journées, classée deuxième profitant de la fessée (1-4) subie par la Côte d’Ivoire au Cameroun le 10 Septembre 2014. La RDC de Christian Nsengi est troisième du groupe (2 points), derrière la Gambie et le Gabon. Christian Nsengi est donc légèrement en deçà de statistiques de Florent Ibenge.

Qui fait mieux dans l’ensemble ? Considérant l’ensemble de premières rencontres disputées par la RDC sous les ordre de deux sélectionneurs, Florent tient toujours un léger avantage. En quatre matchs officiels, les Léopards de Florent faisaient le 50%, deux défaites et deux victoires, dont une historique contre la Côte d’Ivoire, à Abidjan le 15 Octobre 2014. (3-4) en faveur des congolais, doublé de Bokila, but de Kebano et bicyclette de Junior Kabananga. Six sur 12. À l’inverse, le directeur technique national, pour le même nombre de matchs (même si deux sont amicaux), compte trois nul et une défaite, synonyme mathématiquement de 3 points sur 12. L’on sait maintenant tirer une conclusion sur les débuts de Christian Nsengi par rapport à ceux de Florent Ibenge. Le directeur technique national qui a d’ailleurs hérité d’une équipe déjà assise parallèlement à son prédécesseur, fait moins bien les choses, jusque-là.

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer