Coupe de la confédération : TP Mazembe vs JS Kabylie, huit raisons de ne pas croire à la qualification des corbeaux

Le club de la capitale cuprifère s’apprête à recevoir les algériens de la Jeunesse Sportive de Kabylie ce dimanche dans l’antre du stade de la Kamalondo.

Une rencontre du tour de cadrage de la coupe de la confédération africaine. L’équipe congolaise n’est pas au top de sa sérénité actuellement. On évoque beaucoup de problèmes internes qui tardent à trouver des solutions.

Footrdc.com revient ici sur les principales raisons qui peuvent conduire à une élimination du TP.

  1. Pas très fort quand il commence à la maison.

Les coéquipiers de Rainfort Kalaba, se sont rarement qualifiés après avoir disputé la manche aller à la maison, Caps United est l’exemple le plus récent mais aussi l’Espérance de Tunis en demi-finale de l’édition 2012. Les corbeaux sont très souvent bien à l’aise quand ils reçoivent au match retour.

  1. Pamphile MIHAYO, l’inexpérimenté

Il a obtenu sa licence A il y a quelques jours et c’est lui qui conduira l’équipe dans cette double confrontation, décisive pour la suite de la compétition. Pamphile fut un très bon joueur, mais sa qualité d’entraineur ne fait pas jusqu’ici l’unanimité. Pour son premier big match, il avait échoué en Afrique contre Mamelodi Sundowns en super coupe. Son manque d’expérience dans le haut niveau pourrait être un véritable bémol.

  1. L’inefficacité offensive

Le club lushois ne marque pas beaucoup depuis plusieurs rencontres, la claquette infligée à l’US PANDA en amical le mercredi dernier n’est qu’un arbre qui cache la forêt. C’est cette inefficacité offensive qui a empêché aux corbeaux de franchir l’étape de seizième de finale en ligue des champions. Un problème à régler dans le plus bref délai.

  1. Rainfort KALABA en panne

C’est grâce à ses buts que les bandiaguenas ont raflé des trophées sur les dernières saisons. Ce début de saison est bien difficile pour le top scorer de la récente coupe de la CAF, qui n’a pas toujours pas retrouvé son niveau habituel.

  1. Roger Claver ASSALE ne sera pas là.

C’est de lui que provenaient souvent les actions d’éclat quand le club était en difficulté. Le vide laissé par l’ailier ivoirien parti pour Youngs boys est très criant. Ce dimanche, Mazembe aura besoin d’un véritable leader technique pour bousculer la défense algérienne.

  1. Un vestiaire divisé

D’après l’entourage du club, les stars du team noir et blanc ne seraient pas en parfaite communion. Il se murmure des sérieux conflits entre cadres de l’effectif. Certains digèrent mal leur statut de remplaçant et d’autres ne supporteraient pas se parler pour des raisons qui restent à savoir.

  1. Encore un club maghrébin.

Elles sont devenues bêtes noires et proies en même temps, les équipes du nord de l’Afrique ont longtemps brisé le rêve des congolais dans des compétitions africaines : SFAX prive les lushois du titre en 2013, SETIF les élimine en demi-finale de la ligue des champions 2014, Wydad les sort dès les huitièmes de finale la saison passée. L’USM Alger, le MOB et l’Etoile du Sahel sont aussi tombés devant la formation congolaise.

  1. Le public n’a plus confiance.

Depuis l’élimination du club en ligue des champions, la confiance du public semble partie mais pas très loin. Le match nul de dimanche dernier face au Daring Club Motema Mpembe, n’a fait qu’empirer la situation. Le public avait manifesté son mécontentement par des jets de projectiles contestant les décisions arbitrales mais décriant aussi la forme de son équipe chérie.

Rédaction/FootRdc.com

Vous pourriez aussi aimer