Editorial : Dans les coulisses du mandant de Constant Omari

Date:

 

C’est peut-être l’un des coups de maitre qui se prépare au niveau de la FECOFA, une décision qui risquerait de faire parler jusqu’à la medisance et à l’indiscretion. Si rien n’est officiel jusqu’à l’heure actuelle, certaines indiscretions parle d’une reforme importante telle que voulu par Constant Omari et en première ligne la Direction Technique Nationale.
Dans son discours programme, Constant Omari avait predit comme s’il était prophète du renouveau : « La révision totale de la direction technique fait partie du développement du football congolais. Avec l’aide de la FIFA et du gouvernement, la FECOFA aimerait avoir une DTN à la hauteur de faire des projets de formation et encadrement des pratiquants du football en RDC ».

Qui à la tête de la direction technique ?

Des sources sures affirment que le choix serait porté sur Mwini Zahera, l’acteur principal de l’échec des Léopards locaux pour la qualification au Championnat d’Afrique des Nations 2017. Mais comment sommes nous arrivés à ce choix qui présente une caracteristique qui depasse l’entendement ?

Zahera Mwini a fait des bonnes études d’entraineur obtenant à la fin du cursus un diplôme UEFA A ce qui lui permet de faire ses preuves au sein de certains clubs en France et en Belgique.

Que des bonnes etudes pour des mauvais résultats

Poitrine bombée, visgage anflé d’orgueil Zahera peut se le permettrre au régard de ce qu’il a comme diplôme. Toujours est-il qu’un diplôme n’a des mentions que sur son recto, le verso est completé par le savoir faire de l’interessé. Il a beau eu ce diplôme mais les résultats sur terrain sont loin de refleter le bien qu’on peut penser de lui.

A voir son cursus, l’homme n’as pas besoin d’une lettre de motivation pour s’enregistrer dans n’importe quelle staff mais ses statistiques ne palident en rien sa cause.

Le Retour au Congo Zahera affiche ses limites
Lorsqu’il signe son come back dans son Congo natal, Mwini prend les commandes du DCMP, un club en perte de vitesse, à la recherche de sa gloire. Attendu pour faire luire le club de la capitale, ce natif de la province du Nord Kivu va enfoncer le club dans une anime , dans une ruine des résultats.

Savoir partir ?

S’il a demissionné suite à l’insuffisance des résultats, le depart de l’homme était chanté à corps et à cri comme un long refrain d’une chanson sébène par ceux qui voyait en lui l’incarnation d’un échec chez les Immaculés. Parti, Mwini peut se louer d’avoir remporté le Chan 2016 avec les Léopards locaux et terminer par 3ème lors de la Coupe d’Afrique des Nations en tant qu’adjoint de Jean Florent Ibenge.

Qu’est devenu le DCMP après son départ ?

Il n’existe pas de mauvais troupe mais il existe des mauvais dirigeants, a son départ, le DCMP fait appel à Otis Ngoma. Avec les mêmes ressources humaines, materielles et financières, le DCMP retrouve la dimension d’un club fort connu !

Mwini, Directeur Technique ?

Les faits étalés, l’ancien engtraineur du DCMP ne semble pas du tout avoir le profil d’un homme à qui on peut confier un poste aussi important que ce lui-là. Déjà les voix s’élève pour fustiger une telle décision de la Fédération qui jusqu’à présent n’est pas officiel.

Suspendu après l’éliminationdes Léopards locaux, Zahera est revenu daans le staff des Léopards Seniors. Au Congo, l’homme est fait pour briller dans l’ombre d’un mentor.

Pas de fuméé sans feu

Déjà le vent de rumeur balaye les discussions dans tous les horizons. Cependant Mwini Zahera via sa page facebook nie pas etre au courant de ce qui ce trame au sein de la FECOFA. Mais d’un œil prophetique et devin, il n’y a pas de fumée sans feu.

Footrdc.com


En savoir plus sur Foot RDC

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related