Incidents Maroc-RDC : la FECOFA envisage un recourt au TAS après l’annulation des sanctions contre Regragui par la CAF

Date:

La fédération congolaise de football a déclaré lundi qu’elle faisait appel de la levée de la suspension de l’entraîneur marocain Walid Regragui pour son rôle dans la mêlée qui a suivi la rencontre houleuse entre les deux pays (1-1) lors de la deuxième journée de la phase de groupes de la CAN.

Regragui a été initialement exclu pour quatre matches – dont deux avec sursis – par la Confédération africaine de football, mais sa commission d’appel a partiellement confirmé dimanche l’appel interjeté par la fédération marocaine contre l’interdiction, autorisant l’entraîneur à revenir mardi pour le match des huitièmes de finale de son équipe contre l’Afrique du Sud.

« Convaincue du caractère totalement injustifié de cette annulation, la Fédération congolaise de football association annonce son intention de saisir le Tribunal arbitral du sport, dès réception de la décision motivée », a déclaré la fédération congolaise dans un communiqué.

La fédération congolaise a déclaré que Regragui avait fait des « aveux détaillés » et que les images des troubles « ne laissent pas l’ombre d’un doute » qu’il était dans son tort.

La fédération marocaine a soutenu dans son appel contre l’interdiction initiale de la CAF qu’il s’agissait d’une « décision injuste » car l’entraîneur « n’a pas commis de comportement contraire à l’esprit sportif ».

Regragui n’a pas participé au dernier match de groupe du Maroc, les Lions de l’Atlas ayant battu la Zambie 1-0 lors du premier match après sa suspension.

Regragui et le capitaine du Congo, Chancel Mbemba, ont eu un échange houleux après le match de leurs équipes qui s’est terminé par un 1-1 à San Pedro le 21 janvier. Cela a conduit à une mêlée entre les joueurs et les officiels des deux équipes qui s’est poursuivie dans le tunnel des joueurs.

Mbemba a laissé entendre aux journalistes après le match que Regragui l’avait insulté, mais le sélectionneur marocain a ensuite nié avoir tenu des propos racistes.

Le compte Instagram de Mbemba a fait l’objet d’un flot d’insultes racistes, tandis que Regragui a déclaré avoir reçu des menaces de mort dans la foulée.

The Associated Press

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Linafoot-Coupe du Congo : une révolution historique pour mettre fin à une anomalie au palmarès

Cette saison, une nouvelle règle entre en vigueur dans...

Nos léopards célèbres passés ou jouant en Europe

A l’image de Chancel Mbemba dont le talent continue...