FECOFA: « Roger Hitoto ne s’est jamais plaint d’un mauvais traitement » Belge Situatala

Le mariage n’aura duré qu’une année entre la FECOFA et Roger Hitoto, qui occupait le poste d’ambassadeur du football congolais. Mardi 24 mai, l’ancien international congolais a mis fin à cette collaboration pour des raisons de convenances personnelles, comme révélée par notre rédaction. La fédération a accepté de donner son point de vue sur la décision de son désormais ex-collaborateur.

Du côté de l’organe faîtier du football en RDC, l’on dit ne pas être au courant de cette information sur d’éventuels mauvais traitements de M. Hitoto ni de sa démission. « Officiellement, nous ne sommes pas au courant de cette démission. La Fecofa n’a reçu aucune lettre de l’intéressé faisant état de sa démission. Nous avons lu ça sur les réseaux sociaux », a indiqué Belge Situatala, sur Top Congo FM.

Le secrétaire général de la fédération ajoute que Roger Hitoto ne s’est jamais plaint d’un quelconque mauvais traitement : « Chaque fois qu’il venait, Roger était avec nous, il faisait le rapport et ne se plaignait pas. Je ne pense pas qu’il était mis dans les conditions non idéales pour bien assumer sa mission. Nous avons pris en charge certains de ses déplacements en Europe pour aller convaincre les joueurs. Je réaffirme qu’il ne s’est jamais plaint. »

À qui confier la mission d’ambassadeur et prendre les responsabilités de Roger Hitoto ? « Pour l’instant, difficile de répondre », résume le patron de l’administration de la Fecofa. « Il est prématuré d’émettre un avis puisqu’on n’a pas encore reçu sa lettre. La gestion au niveau de la FECOFA est collégiale. Le comité exécutif va se réunir et tirer les conséquences. »

Roger Hitoto jouait le rôle d’intermédiaire pour « séduire » les joueurs binationaux susceptibles de rejoindre la sélection congolaise. Il a réussi à convaincre Silas Katompa (Stuttgart) et Elvis Sukisa qui sont devenus officiellement Léopards grâce à son lobbying.

JMM

Vous pourriez aussi aimer