Interview exclusive : « Ennuyant de s’entraîner sans jouer des matchs » les regrets de Jonathan Manzanza sur l’arrêt du championnat

Dossard 14, Jonathan Manzanza, dit Pelé, est l’actuel capitaine du Cercle Sportif Don Bosco. Un un atout de class pour le milieu de terrain du club entraîné par Érick Tshibasu. Chez les Salésiens depuis 4 longues années, Jonathan Manzanza était en train de passer une saison sportive au-delà des attentes de son club avant que le championnat n’ait connu d’arrêt brusque.

Dans un entretien accordé exclusif accordé à FootRDC, le jeune milieu de terrain s’est confié à cœur ouvert sur la suite de sa carrière, ses points forts en tant que footballeur, et sur comment il vit cette période d’arrêt du championnat.

Foot RDC : Bonjour Jonathan, comment vas-tu ?

Jonathan Manzanza : Bonjour, je vais bien.

FR : Comment passes-tu cette période d’arrêt du championnat ?

JM : Je peux dire que, c’est ennuyant vu qu’on s’entraîne juste sans jouer des matchs en officiel. C’est très difficile, mais nous ne sommes pas restés à la maison bras croisés, on s’entraîne chaque matin attendant la suite.

FR : Quelle est donc ton vœu à ce propos ?

JM : On a encore 4 matchs à jouer pour la phase aller. Si le championnat continue, ça sera notre chance pour se placer à la 4 place si on joue bien nos matchs restants. Et donc nous avons besoin que le championnat puisse continuer.

FR : c’était quoi tes objectifs collectifs et personnels pour cet exercice sportif ?

JM : Notre objectif était au départ le maintien et jouer la Coupe du Congo pour se qualifier pour la Coupe d’Afrique. Et moi, mon objectif c’est de bien terminer ma saison chez Don Bosco et voir encore plus loin.

FR : Parlant de voir plus loin, qu’est-ce tu sous-entend ?

JM : Oui, changer de club. J’ai déjà passé 4 saison ici, j’ai maintenant besoin de changer, par exemple jouer pour des grandes équipes de notre championnat comme : Mazembe, Vita, DCMP, ou encore aller en dehors du pays.

FR : tu as des préférences en dehors du pays ?

JM : Les championnats européens comme en France par exemple ou jouer au Maghreb. J’aime Marseille en Europe et sur le continent, j’aime jouer au Raja Casablanca du Maroc.

FR : et la sélection, tu y penses ?

JM : Oui oui, j’étais aussi présélectionné dans notre équipe nationale lors du dernier CHAN, Malheureusement j’étais écarté à la dernière liste.

FR : Des regrets ?

JM : J’étais d’abord très heureux quand on m’avait envoyé cette invitation comme présélectionné et très déçu lorsque je n’étais pas retenu sur la liste liste du coach Ibenge, mais cela n’a pas diminué mon travail et je me suis dit que je dois encore travailler très fort pour à la prochaine aventure.

FR : estime-tu qu’aller voir t’ouvrirait rapidement les portes de la sélection ?

JM : Non même ici chez Don Bosco ou ailleurs, rien n’empêche…

FR : On t’appelle Pelé. C’est quoi l’origine de ce surnom ?

JM : Pelé, c’est un surnom que mes amis m’avaient donné au quartier quand j’étais encore très jeune. Mon vrai nom c’est Jonathan.

FR : ton secteur de jeu ?

JM : Je joue au milieu de terrain. Concernant le jeu [rire], c’est coach qui fait le plan. Alors étant aussi capitaine, je dois m’entendre avec tout le monde.

FR : Terminons cette interview par de petites questions fermées. Tu es plutôt Real Madrid ou FC Barcelone ?

JM : Réal Madrid

FR : Bible ou Coran ?

JM : Bible

FR : PES ou FIFA ?

JM : PES.

FR : Merci Jonathan Manzanza de nous avoir accordé cet entretien !

JM : Merci.

Interview réalisée par Germain Ngoy

Vous pourriez aussi aimer