Édito : AS Simba, un ambitieux à rebours

Date:

Dans la partie sud-est de la RD Congo vit un club dont les ambitions frôlent, chaque saison, les limites de la démesure. Depuis 5 ans, l’Association Sportive Simba chante un avenir estampillé de tous les timbres de la gloire. Comme depuis toutes ces années faites des promesses, la période des songes et des mensonges connaît toujours sa floraison, une overdose d’espoir nourri.

Entre la pré-saison et la réalité fade du championnat, le club de la capitale mondiale est un maître nageur dont la noyade dans l’océan Linafoot est loin de surprendre. Dans la caserne des Kamikazes, le désespoir remplit désormais les cœurs passionnés comme de l’eau, l’inquiétude s’installe comme des ténèbres des profondeurs sous-marines.

L’histoire des Kamikazes ressemble à un conte de fée d’un excavateur héroïque du néant. L’Association Sportive Simba est tournée en dérision comme si elle n’était faite qu’à la démesure de la jouissance du désespoir. Les désillusions tombent en abondance et la série ne prédit pas un avenir affranchi de peines si le comité assiste au naufrage en spectateur.

L’histoire d’une agonie à ne point finir

Le son du hoquètement de l’agonie de l’Association Sportive Simba résonne désormais plus fort que ce cloche qui retentit pour annoncer la mort d’un pape. L’aride espoir tend à coaguler le sang bouillonnant des supporters incurables. Le poison a ruiné tous les organes vitaux que le semblant d’antidote ne fait qu’entrainer la situation de mal en pis.

La déroute face à la Jeunesse Sportive Groupe Bazano a mis à nu les plaies qui se sont forgées sur la poitrine des Kamikazes. Chaque pansement, les remue comme un couteau. Le club de la capitale mondiale du Cobalt est devenu un voisin de la faillite. Il ne sait plus comment solder les comptes de sa mémoire pour renouer avec l’espoir.

La zone de relégation arrive à vitesse grand V pour les Kamikazes. Les Lions sont apprivoisés jusqu’à se faire animal de compagnon pour leurs adversaires. Simba est édenté et ne montre plus ses biceps. Les derniers matchs à domicile ont révélé la profondeur des plaies. Don Bosco, Tshinkunku se sont moqués du rugissement d’un pauvre lion sans défense.

L’inter-saison comme baume

Après avoir pris son abonnement fidélité VIP dans le quartier de la relégation de la Linafoot D1, l’Association Sportive Simba veut s’affranchir de cette atmosphère mélancolique. Si le réalisateur du premier casting, Omer Mbayo, a été remercié, le comité sportif veut sauver le navire. 7 joueurs sont attendus pour étoffer un effectif en manque d’inspiration.

L’effectif recruté en début de saison n’a pas mis longtemps pour afficher ses bornes. Les joueurs dont les qualités ont fait l’objet de campagne n’ont pas tardé à pavoiser les supporters des fleurs de déceptions. Le chantier Simba s’est alors ouvert face à ce marasme. Ce club essoufflé mérite un peu plus d’idées.

Face à la force de pesanteur de la zone de relégation à laquelle Simba obéit, les dirigeants veulent défier la clairvoyance. Mais, dans l’univers Linafoot D1, l’animosité est une règle d’or. Pas sûr que les Kamikazes se retrouvent en terrain conquis. Les poches de résistance ne feront que se créer. Pour l’instant, le statut d’un relégable n’est pas une usurpation pour les Kamikazes qui pointent à la 19ème place avec 9 points après 14 matchs.

Marco Emery Momo


En savoir plus sur Foot RDC

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Linafoot : Les Aigles du Congo plumés par le TP Mazembe

Les corbeaux du TP Mazembe ont volé plus haut...

Linafoot : Lubumbashi Sport pointe aux abonnés absents à Kindu

Les Unionistes de Maniema Union n'ont pas transpiré mercredi...

Linafoot : la locomotive Lupopo déraille devant les Aigles du Congo

Grosse surprise dimanche 26 mai 2024 à Lubumbashi où...

Linafoot : Maniema Union punit Mazembe et remet le suspense pour le titre

L'AS Maniema Union a réussi l'exploit de faire tomber...