Edito : Les playoffs dans la manche de décision

Date:

Suspens levé, dérogation accordée, le bale lancé. Nul n’aura réussi à combler ses attentes au terme de la phase 1.  Comme un cheveu dans la soupe, la décision du ministre national des sports annihile les rêves de certains et facilitent ceux des autres.

Dans le monde du folklore, où tout peut se décider avant la décision, Sanga Balende s’est fait piéger, célébrant le titre sur une manche unique, sans aptitude de décision. Caravane motorisée, déclarations rugissantes, au brouillamini d’une gloire enfouie dans moins de sacrifices qu’il le faut. Oui, dans sa décision, la direction des Anges avait perdu raison, réclamant ce qui peut être fait à l’abri de leur concours.

Voyant sa compétition jaspiner des attitudes mi-figue mi- saison, la Linafoot était appelée à la décision, mais elle ne pouvait par elle-même, la FECOFA à la rescousse, elle ne le peut non plus. Le ministère national des sports clos les débats, il y aura bel et bien une manche retour des playoffs. Fini la biguine au centre, la mauvaise mine au sud et la scoumoune à l’ouest, tout est à refaire.

L’heure de la décision !

Les rêves ne se brisent pas sans arriver au bout, les écuries mal en point lors du premier périple ont ressuscité les espoirs, et sans doute leur grinta. Se faire du mouron, est aléa du parcours, ce qui importe c’est la fin. Plus rien ne va être facile, tout le monde veut gagner, la concurrence n’effrite pas ceux qui ont choisi la voie de la détermination et de la décision.

Mazembe, Sanga Balende, DCMP, Vclub, Lupopo sont dans une lutte sans précédent. Dans leurs hippopotamesques ambitions, ces clubs doivent faire la décision ; franchir les parapets qui maintiennent l’autre, gravir tout achoppement du chemin, briser l’adversité et enfin de compte, parvenir au désiré, sans ça, ils arrêteraient de se battre.

La deuxième manche plus serrée !

Dans le vouloir de faire la décision, il y a bien évidemment le risque de ne pas pouvoir la faire. Ici tout n’ira pas comme prévu, sans blague. On ne gagnera pas tous les matchs, il y a ceux qu’on perdra, car la maison d’à côté est aussi surprotégée que la nôtre.

L’envie de victoire, le goût du triomphe, la joie d’une qualification africaine restent les alibis immuables animant les cinq grands clubs de la République Démocratique du Congo. En effet, un seul occupera le trône, deux viendront derrière lui et l’accompagneront dans la conquête de l’Afrique. Mais qui donc ?

Le heurt des Hercules !

Les Corbeaux de Mazembe ne se doutent de rien, le titre national dont ils se sont appropriés depuis deux ans demeure une fois encore dans leur viseur. Et pour cela, ils devront faire la décision.

L’AS Vclub qui passe pour l’enfant gâté de cette dérogation, entrelace ses énergies, prête à force le destin, même si dernier était contre lui. Là aussi, il y a une décision à faire ; rattraper le retard de la manche aller (malgré un calendrier compliqué), ne connaître aucune égratignure dans la deuxième et espérer la couronne au bout du compte.

Brillant en série incomplète, le Daring Club Motema Pembe garde toutes ses chances de réaliser l’exploit qui lui échappe depuis des lustres ; ce titre de la Linafoot autour duquel il rode vigoureusement mais le cède aux autres au moment de la décision. Les Immaculés troisièmes avec 23 points s’obstinent sur le chemin du succès, les balustrades ne sont faites que pour donner plus de saveur à leur réussite.

Champions au terme de la manche aller et auteurs d’un parcours sans pareil, les Anges de Mbuji-Mayi comptent garder l’élan. Avec sept matchs à jouer à domicile et un statut de bon voyageur en poche, le Sa Majesté a tout pour dicter sa loi, jusqu’au bout.

Bousculée sur les rails, sabotée à la gare, la locomotive Saint Éloi Lupopo est enfin crédible. L’impétuosité du vent amené par Bruno Bla lors de ses dernières heures à l’autre bout du tunnel semblent bien passée avec lui. Un nouveau machiniste arrive, Franklin Kimbogila, répare les préjudices, en cause d’autres (exclusion des cinq joueurs), pour le bien du club tout de même (deux victoires consécutives). Lupopo est alors l’un de sérieux candidats aux places africaines si pas au titre.

Que la fin couronne l’œuvre !

L’édito de Isaac B’ampendee pour Footrdc.com


En savoir plus sur Foot RDC

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Linafoot : l’AS Simba condamne la JS Bazano dans la zone rouge

La JS Groupe Bazano ne décolle pas. Après la...

RDC : la Linafoot remet les compteurs à zéro

La Commission de Gestion de la Ligue Nationale de...

Linafoot : VClub battu à domicile par l’AS Dauphin Noir

La qualification des Léopards à la phase finale de...