Éditorial : Trésor Mputu, la fin d’une époque (Série)

L’annonce de sa retraite, sans surprise, mais qui se faisait attendre, a tout de même fait l’effet d’une bombe. Ça ne pouvait être le contraire. Que Trésor Mputu arrête sa carrière, c’est toute une époque qui se referme. Époque marquée par la magie pure sur les terrains, en dehors, des trophées et des multitudes polémiques. Fin d’une époque marquée par l’illumination, la grâce et des succès.

Combien de fois les Mazembiens auront scandé le nom de l’éternel numéro 8, surnommé « Touré » pour sa grâce, ses exploits et sa classe. Joueur d’une époque, plus grand génie de notre siècle et talent en or massif et plus grande star de sa génération, Trésor Mputu aura été l’étoile du football congolais pendant plus ou moins 20 ans.

De la poussière de Kibasa aux plus grandes gloires du club au début des années 2010, Mputu symbolise la réussite et l’ère faste d’un club qui était à la quête de sa gloire perdue. C’est aussi lui le symbole du projet ambitieux et réussi de Moïse Katumbi à Lubumbashi qui durera une décennie.

Notre rédaction ne se contentera pas d’une brève annonce de la retraite de celui qui est aussi « l’enfant terrible » du football congolais. À partir de ce weekend, FootRDC lance une série sur Trésor Mputu, entre nos souvenirs personnels et intimes, les témoignages de ses pairs, nos archives et bien plus. Parce que personne ne sait quand et quelle sera la période de la prochaine naissance d’une étoile dans le football congolais, celle que tout le monde nous enviera et qui restera entre nos mains avec ses fresques, sa magie et sa virtuosité. Le roi est mort, vive le roi.

Iragi Elisha

Vous pourriez aussi aimer