Angleterre : Son départ du Sporting, sa forme actuelle et son avenir à Everton, les confessions touchantes de Yannick Bolasie

Actuellement confiné dans à son domicile en Angleterre, l’ailier d’Everton et international congolais Yannick Bolasie, est revenu sur plusieurs sujets d’actualité lié à sa carrière. Prêté au Sporting Lisbone la saison dernière (25 matchs et 5 buts) Bolasie a vu son séjour dans la péninsule ibérique finir en queue de poisson. Revenu au Royaume-Uni, l’ancien de Crystal Palace n’a pas repris avec les Toffees pour des raisons sanitaires révèle-t-il.

S’agissant de son expérience au Portugal, Bolasie estime que les multiples changements sur le banc des Lions n’ont pas aidé son équipe. « Du point de vue du football, ce sont des montagnes russes car nous avons eu quatre managers en sept mois. Pour n’importe quelle équipe cela est difficile car ces sont des philosophies différentes et des compositions différentes. »

« Personnellement, je sentais que je faisais confiance à tous ceux avec qui je travaillais. Je jouais avec tous les managers pendant que j’étais là-bas (au Sporting), avec environ 23/25 matchs au cours de cette période de sept mois. » ajoute le joueur de 31 ans dont les propos rapportés par Liverpool Echo.

Séjour sportif difficile pour Bolasie au Portugal

Changements d’entraîneurs et de rôle donc, Bolasie avoue pour la première fois que cette situation n’a pas faciliter son épanouissement personnel au sein de l’équipe. « Pour moi en tant que professionnel, je devais être ouvert à aider d’abord l’équipe, d’où la raison pour laquelle j’ai joué de nombreux rôles au cours de cette période. Mais pour moi sur le plan personnel, cela m’a empêché d’être le joueur que je sais que je suis. De la jubilation d’avoir obtenu l’homme du match à mes débuts pour ensuite changer de position presque tous les autres matchs étaient un inconvénient, mais je m’en suis tenu et tous les fans savent que j’ai donné 100%. »

Quant à la culture locale et les amitiés, Yannick Bolaisie en a rapidement pris la mesure. Sa famille et lui gaderont des amis pour la vie après cette expérience au Portugal affirme le joueur.

« En tant que famille, nos hauts et nos bas se sont adaptés à la vie là-bas, mais nous avons fait de notre mieux pour entrer en contact avec les gens autant que possible, car nous pensions que ce serait le seul moyen de puiser dans la culture. »

« Je veux que tout le monde au Sporting CP sache, c’est que je vous ai donné 100% dans chaque match auquel j’ai joué, j’ai porté avec fierté le maillot emblématique vert et blanc et je me suis fait de grands amis et des frères qui seront avec moi pour la vie. » une expérience que le Congolais ne regrette donc pas malgré sa fin douloureuse son contrat ayant été résilié à l’amiable.

Bolasie compte gagner la confiance de Carlo Ancelotti

De retour en Angleterre, Bolaise compte bien y rester. Malgré les rumeurs entourant son avenir, l’Olympaikos a été cité, Yala veut relever le challenge de convaincre le staff de l’Italien Carlo Ancelotti pour la saison prochaine, son contrat courant jusqu’en 2021 chez les Toffees. Bolasie ne s’est pas entraîné avec ses coéquipiers ces dernières semaines en raison de la réglementation, frustrante selon lui, sur les coronavirus.

« Les gens me demandent pourquoi je ne me suis pas entraîné, etc. Je n’aime pas ignorer ces questions, en particulier de la part des fans qui me soutiennent et de l’équipe mais je voulais attendre le 30 quand mon contrat avec Sporting CP serait terminé pour parler ensuite d’Everton. »

« Je ne suis pas actuellement éligible pour jouer cette saison et pour le moment, avec les règlements tels qu’ils sont, seul un certain nombre de membres du personnel et des joueurs autorisés sur le terrain d’entraînement sont convoqués le jour de matchs. »

« Tout ce que je peux dire, c’est que je travaille extrêmement dur dans les coulisses pour maintenir mes niveaux, donc quand dès que j’aurais l’autorisation de m’entraîner avec les autres, je suis super prêt à montrer au personnel d’encadrement et de soutien que je suis de retour le joueur que j’étais pré-blessure, si Dieu le veut, j’ai eu deux saisons de football solide. »

Avant de finir par donner rendez-vous aux fans d’Everton « J’ai hâte de remettre ce maillot des Blues. À bientôt. » le message est passé. Yannick Bolasie compte bien revenir au-devant de la scène. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer