Marseille : « patron », « leader », « sublime » Chancel Mbemba met la presse française dans sa poche

Au lendemain de la victoire 2-1 de l’OM face à Nantes à l’Orange Vélodrome, la presse sportive de l’hexagone salue la performance d’un homme : Chancel Mbemba. Le Congolais a livré un récital qui confirme sa place dans le système d’Igor Tudor.

En difficulté face à des Nantais solides et un Lafont infranchissable, les Phocéens ont fait sauter le verrou grâce à l’opportunisme de son défenseur central. Dans la surface suite à un corner de Dimitri Payet, « Chancel Mbemba en a profité pour inscrire son premier but avec l’Olympique de Marseille d’un joli extérieur du droit », savoure Eurosport.

Un match en mode « patron » souligne L’Équipe, qui note que « Chancel Mbemba a non seulement marqué pour l’OM mais a aussi contribué à repousser les offensives de Nantais maladroits, à l’image d’un Moses Simon en manque de réussite. » Le quotidien sportif a offert une note de 7 à Mbemba, la meilleure du match, avec son coéquipier Jonathan Clauss.

L’homme du match, partout

Pour couronner sa performance, le joueur de 27 ans a reçu le titre de « l’homme du match ». Un mérite selon FootMercato, qui lui a donné une note de 7. Mbemba a « montré qu’il a les qualités pour s’imposer comme un leader de l’arrière-garde marseillaise », analyse FM, qui estime qu’« il a fait preuve d’une certaine assurance sur l’axe droit, devant un Simon pourtant très remuant (29e). C’est d’ailleurs lui qui libère l’OM en reprenant un ballon dévié de Clauss, sur un corner. »

Autre média, autres louanges. Pour Maxifoot, Mbemba, qui avait « déjà mis les supporters dans sa poche », a « sur le côté droit de la défense centrale de l’Olympique de Marseille, l’international congolais a réalisé un match solide. L’ancien joueur du FC Porto a remporté la majorité de ses duels et a dégagé plusieurs ballons chauds dans sa surface. Et bien évidemment, il a sublimé sa copie en inscrivant son premier but sur un tir à bout portant. »

SoFoot salue l’opportunisme de Chancel, qui « tient la baraque depuis le début de la saison » et « a surgi à la suite d’un ballon cafouillé sur corner et fait chavirer le Vélodrome de près, dans une ambiance soudain devenue incandescente. » Le principal intéressé a préféré mettre en avant la performance du groupe en soulignant, sur Canal+ Décalé, que « c’est grâce à tous mes coéquipiers. C’est une équipe, on se bat ensemble et ce n’est pas facile. J’ai saisi l’opportunité et j’ai marqué ». Patron et humble.

Iragi Elisha

Vous pourriez aussi aimer