Les vraies raisons de la défaite des léopards à Nairobi

Les léopards de la RDC ont été battus  l’après-midi de ce dimanche par les harambees stars du Kenya par la marque de deux buts à un, dans une rencontre amicale internationale disputée par les Ibenge’s boys en prévision des éliminatoires à la coupe du monde Russie 2018 et à la CAN Cameroun 2019.

Déjà privée de plusieurs cadres, la formation congolaise n’a pas su être éblouissante face à une équipe kenyane pas très joueuse mais efficace. C’est une deuxième défaite face au même adversaire après celle de d’Octobre au stade des martyrs de Kinshasa.  Heureusement ça n’arrive que dans des matchs amicaux. Il n’est peut-être pas de remettre certaines choses en cause. Le coach n’a pas eu tout son effectif pour bien préparer  cette rencontre, c’est pas du tout une excuse, beaucoup de cadres de l’équipe du sélectionneur Ibenge étaient sur le terrain (Chancel Mbemba, Marcel Tisserand, Neeskens KEBANO, Fabrice N’sankala, Remy Mulumba…).

Qu’est-ce qui n’a pas marché ?
Les choix de l’entraineur ; loin de là, il a fait  les meilleurs choix qu’il pouvait, l’envie de gagner y était si non Mbemba et Tisserand ne seraient jamais associés en défense, le coach n’aurait pas aligné  KEBANO malgré sa fragilité et faire débuter Jordan NKOLOLO sur le banc.
Techniquement la RDC n’a pas manqué de beaucoup de choses pour battre les kenyans, le forfait du précieux MPOKU en dernières minutes  n’était pas la bonne nouvelle, même si Neeskens a rendu une bonne copie, mais ce but de la cinquième minute, entaché d’un petit manque de concentration  a énormément compliqué la suite. Le réalisme a échappé à la RDC évoluant presque sans avant-centre, BOLINGI l’ombre de lui-même.

Les raisons de la défaite

  • L’état du terrain, je dis non. Il était aussi mauvais pour eux et d’ailleurs, On avait déjà gagné sur un terrain bien mauvais que celui-ci  il y a 16 mois au Burundi (3-2). Ça ne devrait pas être une excuse de tous les jours, nous sommes en Afrique et africains, nous devons nous y habituer, d’autant plus que nous ne connaissons pas l’état de terrain au Libéria ou même au Zimbabwe où nous irons disputer les matchs des éliminatoires à la CAN 2019, les autres aussi évoluent sur des pelouses similaires.
  • L’arbitrage ; peut-être oui, mais nous avions la possibilité de marquer des buts pendant les 90 minutes avant que l’arbitre ne refuse à tort ou à raison le but de NKOLOLO en fin de partie. Faute au manque de réalisme des attaquants.
    Ça reste malgré tout un match amical, qui ne peut pas tout de suite bousculer les ambitions de la RDC, mais une victoire aurait été importante pour un bon classement au niveau de la FIFA et de la CAF.

Nous avons aimé l’apparition de BIJIMINE, NGBAKOTO et KATCHUNGA, un véritable renfort pour le secteur défensif et offensif mais surtout le  coup-franc magistral de KAKUTA.
Nous n’avons pas aimé cette deuxième défaite contre un adversaire moyen entre guillemets.

Isaac B’ampendee et Trésor Kabwe/FootRdc.com

 

Lire aussi:

Vous pourriez aussi aimer