FECOFA : Denis Kambay se livre sur le désamour entre la fédération et le ministère des Sports

Date:

En 2016, la République Démocratique du Congo remportait son deuxième trophée du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2016 qui s’était joué au Rwanda. Denis Kambay Tshibumbu occupait à l’époque le poste de ministre des Sports et Loisirs au gouvernement.

Récemment, il est revenu à cette période glorieuse de la longue histoire du football congolais. « La différence avec les autres ministres est que je n’étais pas un ministre patron. Les sports c’est le contact, » s’est-il félicite.

Sur la question de fonds, ils estimaient estime que : « Tous les ministres qui sont venus après moi ont eu suffisamment ce qu’ils pouvaient pour bien faire leur travail. Après moi, j’ai appris qu’il y a eu des ministres qui ont touché des millions. Pour toute la campagne du CHAN 2016, on a dépensé pas plus de 500.000$. »

Être au ministère des Sports suppose une relation avec les fédérations et en particulier celle du football. Si l’ambiance n’est au beau fixe entre l’actuel ministre des Sports et Loisirs Serge Nkonde et la FECOFA, Denis Kambay affirme que sa bonne relation avec l’organe faîtier du football en RDC compte au premier rang.

« Chaque ministre doit s’assumer. Vous ministre, vous ne pouvez pas travailler sans l’accompagnement de la fédération. Quand on préparait les rencontres sportives, les arbitres n’étaient pas accueillis par le cabinet du ministre. C’est la fédération qui le faisait », a-t-il souligné.

Enfin, pour les infrastructures, Denis Kambay croit que « la politique gouvernementale veut que les infrastructures soient gérées par les Travaux publics. Ceci ne dépend pas d’un ministre mais du gouvernement. Hélas, nous sommes tombés dans cette aventure sans fondement des stades municipaux. »

JMM


En savoir plus sur Foot RDC

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related