Léopards : « La situation de Meschack Elia est politique et non sportive » Serge Konde lâche ses vérités

Date:

Toute la nation se mobilise pour accompagner les Léopards vers une qualification en phase de finale de la Coupe du Monde 2022, en passant évidemment par 180 minutes de la double confrontation face aux Lions de l’Atlas du Maroc. Les autorités, aussi bien politiques que sportives, ne sont pas en marge. Avec le ministre des sports, Serge Konde, au front, la quête et la reconquête des binationaux ainsi que des loups égarés se passe sans encombre. Les dossiers Silas Katompa, Théo Bongonda, Elvis Sukisa… ont été accélérés et conclus.

Dans la même veine, le dossier Meschack Elia (absent de la sélection depuis 2019) a été remonté à la surface de l’eau et renvoyé dans les offices du ministre national des sports, pour un dénouement qui ne saurait faire l’objet du moindre doute. Étrangement, même le ministre ne peut déverrouiller cette affaire très délicate. “La situation de Meschack Elia est politique et non sportive. Il a demandé l’asile politique en Suisse, il sera absent au match RDC – Maroc”, a dit Serge Konde, dans des propos relayés par nos confrères de Radiookapi.net.

Après son départ très controversé d’Anderlecht (2019), où il envoyé par le TP Mazembe pour un essai (concluant au final), Elia Meschack n’a plus revêtu la tunique de l’équipe nationale. Son départ vers la Suisse pour jouer à Young Boys a été infesté d’irrégularités dont Serge Konde a pris connaissance. “Il y a eu chipotage dans la régularisation de la carrière du joueur au sein de Young Boys en Suisse. Le joueur Meschack Elia s’est déclaré réfugié politique ; raison pour laquelle même ses parents vivent en Suisse pour les mêmes raisons politiques”.

Au stade actuel de l’affaire, Elia Meschack ne peut facilement poser ses pieds en RDC. Et son absence pour le match face au Maroc confirmée par le ministre des sports, n’est pas vénielle, du tout, bien au contraire, la complexité du dossier resserre l’étau autour du meilleur joueur du CHAN 2016. “Ils sont allés plus loin à dire que, s’ils rentrent au pays, il sera tué parce qu’il est poursuivi par les politiciens. Si aujourd’hui la Suisse doit le libérer, ce n’est plus le cas du club. Ça devient un problème politique, il faut un jugement qui dit que ce réfugié n’a plus de problème dans son pays, et là, on peut le libérer”, a fait savoir Serge Konde

Isaac B’ampendee


En savoir plus sur Foot RDC

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Mercato : Dieu Béni Ndongala quitte Lupopo et s’engage avec Mazembe (Officiel)

Le transfert de Dieu Béni Ndongala au TP Mazembe...

Mercato : Jephté Kitambala à Maniema Union pour 5 ans, fin de l’imbroglio

Homme fort de Maniema Union la saison dernière, Jephté...

Mercato : le SC Braga pose ses conditions pour laisser partir Simon Banza

Simon Banza fait saliver plusieurs écuries européennes, après sa...