Linafoot D1 : Début de saison poussif pour le TP Mazembe

Date:

Connu pour son intransigeance quand il faut lancer sa saison, le TP Mazembe connait un début de saison assez rare, éloigné de ses bonnes habitudes. Les Corbeaux ne sont pas zens en championnat et cela s’observe quand ils jouent. L’équipe se recherche encore sous le coaching de Dragan Cvetkovic, objet de plusieurs critiques en cette période plus ou moins délicat. Le TP Mazembe n’est pas si mal en terme de résultats, mais souffre de son statut de grand, on dirait même de plus grand. Encore invaincu mais n’ayant remporté qu’un seul match, nombre d’analystes pointent du doigt la méthode Cvetkovic, ses choix et son jeu.

Trois nuls avant la dixième journée

Voilà qui est aussi inhabituel. Ces Corbeaux se sont accoutumés à dominer le championnat, et ça commence dès la première journée. Le TP Mazembe égayait ses supporters par des récitals contre ses différents adversaires. Des buts et des spectacles assurés, à Kamalondo ou ailleurs. Mais nous sommes encore de ce Mazembe là, capable d’enchaîner 9 victoires de suite et terminer la saison avec le quasiment le maximum des points. Tout ne va pas comme sur les roulettes cette saison. On parlera du niveau de championnat un peu plus relevé que les saisons antérieures, mais le TP n’est pas si exceptionnel. Le club de Moïse Katumbi a déjà concédé trois nuls en seulement 4 journées, le premier à Lubumbashi devant le promu Blessing FC. Les deux autres peut-être logiquement compréhensibles, c’est contre l’AS VClub et le Daring Club Motema Pembe, à Kinshasa.

Des buts et des buteurs aussi rares que des victoires

Les coéquipiers de Rainford Kalaba doivent cet état de forme rarement connu à leur inefficacité offensive. Un seul être vous manque, tout est dépeuplé, dit-on. Le TP Mazembe Englebert donne une impression irréversible de souffrir cruellement de l’absence de Jackson Muleka, parti au Standard de Liège à l’intersaison. L’attaque peine à carburer. Isaac Tshibangu, Adam Bossu autre Rainford Kalaba… sont jusqu’ici poussifs. Seul Joël Beya s’extirpe du lot. Dans une équipe où les buts sont rares autant que les buteurs, Joël Beya a endossé le costume du libérateur à deux reprises pour sauver son. L’ancien de Don Bosco a inscrit tous les buts de son (3) en la 26ème édition de la Ligue Nationale de Football. Au bout de 4 matchs, les Corbeaux affichent une moyenne des buts inférieure à 1, atypique ! Les Noirs et Blancs sont 4èmes au classement avec 6 points et affrontent le leader Maniema Union ce jeudi à Kamalondo, avec l’espoir de retrouver leur efficacité.

Isaac B’ampendee / Footrdc.com

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

CAF LDC : Mazembe en carence d’arguments devant Al Ahly

Ils peuvent se mordre les doigts. En manque d'arguments...

CAF LDC : sans Kabwit, avec Atibu et Keita. Le XI de Lamine Ndiaye

Tout à l'heure, à 13 heures GMT, le TP...

CAF LDC : « Mazembe est capable de battre n’importe qui », Lamine Ndiaye

En confiance au regard de ses dernières sorties, le...