TP Mazembe : Kinzumbi à l’entraînement, la polémique toujours alimentée

Philippe Kinzumbi est rentré finir son contrat avec le TP Mazembe après un clash inédit enclenché par le joueur avec la direction des Corbeaux. L’ailier droit a été voir Moise Katumbi le week-end, afin de reconnaître ses torts et implorer le pardon, pardon qu’il a obtenu de son président. Ce lundi, Kinzumbi a participé à sa première séance d’entraînement avec l’équipe, mais l’extinction de polémique autour de lui pourrait attendre, encore un peu. À Bazano, la grogne monte et les accusations contre le TP Mazembe ne tarissent pas.

C’est un feuilleton qui aura duré, et suscité des tensions dans tous les camps. Finalement, Philippe Kinzumbi est revenu, on peut le dire, « à la raison » pour reconnaître ses 5 de contrat avec le TP Mazembe, plutôt que les 3 défendus par lui-même, quelques semaines avant. La volte-face du joueur et son retour à Kamalondo sonnent le goût d’un échec patent pour le camp Bazano, qui tenait mordicus à le céder au FC Saint Éloi Lupopo.

La JSGB en peste !

Lors d’une conférence de presse animée à Lubumbashi ce lundi 10 Octobre, le président de la Jeunesse Sportive Groupe Bazano a abordé avec aigreur le sujet Kinzumbi. Rappelant la trajectoire du joueur jusqu’à sa signature à Mazembe, Meschack Kasongo Mabwisha considère le club de Moise Katumbi comme « usurpateur » (ndlr) car le joueur n’a jamais selon lui, signé un contrat de 5 ans. Et maintenant que Kinzumbi et Mazembe émettent sur la même longueur d’onde, qui est Kasongo Mabwisha pour s’obstiner à prouver une vérité qui n’existerait plus que pour lui-même ?

Le numéro 1 de Lumpas s’est résigné face à la machine Mazembe. Son club n’a même pas de moyens pour attaquer les Corbeaux au Tribunal Arbitral de Sport. Un aveu d’impuissance mais qui maintient la polémique en vogue. Le dossier Kinzumbi est encore sur bien de langues, dans la presse surtout…

Isaac B’ampendee

Vous pourriez aussi aimer