Coupe de la CAF : « Quand vous n’avez pas de tête, vous ne pouvez pas gagner de match » Florent Ibenge

Après la qualification de son club en finale de la Coupe de la Confédération, Florent Ibenge s’est présenté en conférence de presse. Il a évoqué sa méthode, l’arbitrage décrié par Mazembe et s’est projeté vers la finale de vendredi.

Contenu du match

« Ça a été dur, ça ne pouvait pas être simple parce que Mazembe c’est une très grande équipe. On a entamé le match comme on voulait avec une grande vitesse pour marquer et mettre Mazembe en difficulté et les sortir. Perdre 1-0 là-bas les mettait dans une situation confortable et on a marqué quand il le fallait. »

« Aujourd’hui, le leitmotiv c’est la phrase que j’ai écrite à mes joueurs (avant le match) : « Jouer pour gagner ». Nous avons conservé le ballon, ce qu’on n’avait pas fait au match aller et puis être patient. »

Le scénario de la deuxième période

« En seconde mi-temps, Mazembe a commencé avec un bloc plus bas et nous avons joué trop long. J’ai fait un changement pour avoir une main mise dans le jeu et grand bien nous a fait. »

« À partir de l’expulsion, les joueurs se sont précipités alors qu’il fallait continuer à passer sur les côtés. Lors d’un arrêt de jeu, j’ai donné la consigne aux joueurs pour la conservation du ballon et ça nous a réussi. »

Clé de réussite

« J’ai demandé à mes joueurs de rester très calme, contrairement au match de Mazembe, concentrés sur le jeu et mentalement on a été plus fort. »

« La sortie de Mwape nous a aidés évidemment, Mazembe s’est recroquevillé devant son but et nous avons eu la possession. Mazembe ayant marqué très vite, ils ont joué bas, mais on a cassé leurs actions en se créant plus d’occasions. »

« À la mi-temps, nous sommes revenus en jouant avec la tête, quand vous n’avez pas de tête, vous ne pouvez pas gagner de match. »

Arbitrage

« Quant à l’arbitre, je n’en parle pas. J’ai subi des choses plus graves que ce qui s’est passé ce soir. Il y a des moments c’est pour vous (l’arbitrage) et à d’autres ce n’est pas pour vous, mais globalement on a gagné et on est content. »

« On s’est mis en difficulté avec des fautes et c’était la même chose au match aller après les 9 minutes de temps additionnel. C’était une bonne leçon pour ne pas sortir du match même si quand on a marqué on s’est déconcentré. »

À propos de la finale

« Ce n’était pas la peine d’anticiper avant d’avoir joué Mazembe. On était concentré uniquement sur ce match. On avait ce couperet, mais dès ce soir (dimanche la nuit), je vais regarder mon adversaire, lundi c’est le repos pour les joueurs et nous allons commencer à décortiquer notre adversaire. On ne veut rien avoir à regretter pour la finale. »

Iragi Elisha

Vous pourriez aussi aimer