Révélation : Le jour où Cédric Bakambu a envoyé Dieumerci Mbokani en retraite.

Date:

Depuis février 2017, la République Démocratique du Congo s’est habituée à faire sans le talent de Dieumerci Mbokani, le très imposant attaquant du Dynamo Kiev.La CAN 2017, les mauvais souvenirs !

C’est au pays de Pierre Emerick Aubameyang où les choses se tournèrent mal pour l’ancien buteur de Norwich City.

Florent Ibenge s’amène à cette CAN avec quatre avant-centres de métier, un seul était susceptible de débuter tous les matchs ; les choix surprenants du sélectionneur vont alors inverser la hiérarchie.

Contre les Lions de l’Atlas en première journée, les Léopards l’emportent sur le score de (1-0), Cédric Bakambu est titularisé en pointe de l’attaque.

RDC vs Maroc
RDC vs Maroc (Can Gabon 2017)

Ce soir-là le dispositif mis en place par le staff technique ne permet pas à l’ancien joueur de Villareal de se mettre en évidence.

Pour leur deuxième sortie les Congolais affrontent la Côte d’Ivoire de Wilfred Zaha, (2-2) score final, Dieumerci Mbokani dispute toute la rencontre sans réussir grand-chose. C’est Neeskens Kebano et Junior Kabananga qui marquent pour la RDC.

Jonathan Bolingi réalise son apparition contre le Togo lors de la troisième journée, ce dernier déçoit plus d’un. La victoire des Léopards (3-1) atténue les conséquences de son inefficacité.

Le jour où tout a basculé !

La sélection congolaise est qualifiée pour les quarts de finale, elle doit faire face aux Black Stars du Ghana. Ce soir-là, Florent Ibenge aligne à nouveau Dieumerci Mbokani, personne n’ose donner du crédit à ce choix.

RDC vs Ghana
RDC vs Ghana

Sur terrain, Mbokani prouvera à son sélectionneur qu’il a eu tort en titularisant. Trop d’occasions loupées même des face-à-face. Alors que les Léopards sont menés (2-1), accusent beaucoup de signe de fatigue rien n’est fait sur le banc pour renverser la vapeur.

C’est dans les toutes dernières minutes que Cédric Bakambu fait son entrée, en moins de 7 minutes, le joueur du Beijing Guoan aura inquiété le gardien ghanéen plus que l’a fait Dieumerci Mbokani dans 90 minutes. L’issue de la rencontre est fatale, la RDC plie bagage avant les demi-finales.

Les choix du coach sont pointés du doigt, Mbokani est martyrisé par les critiques. Sur les réseaux sociaux et les médias audiovisuels, l’ancien Tiger ne sait pas respirer. Après la compétition, il annonce sa retraite internationale dans une stricte discrétion, seul Florent Ibenge a été mis au courant.

Footrdc.com


En savoir plus sur Foot RDC

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

5 Commentaires

  1. A mon humble avis, l’article n’analyse pas les faits et le titre est trop spectaculaire et « à polémique », ce qui n’a jamais existé entre nos 2 attaquants — rappelons-nous que Bakambu a beaucoup contribué au retour en séléction de son aîné après l’épisode « attentat ». Si nous revoyons le match contre le ghana, nous constaterons que Dieumerci Mbokani était le seul attaquant congolais en vue, Mubele et Kabananga étaient invisibles. Mbokani s’est débattu tout seul, sans aucun service de ses coéquipiers comme attaquant de pointe — Bakambu a connu le même problème contre le Maroc, quelle est cette occaz que Bakambu s’était créee sans service? Toutes les actions de DM contre le Ghana étaient individuels, notamment le poteau qui a fait couler encre et salive; et même sur cette action, DM a bien anticipé, mais s’est excentré en dribblent le gardien avant de perdre malheureusement l’équilible qu moment de redresser la balle — je ne parlerai pas de l’état de pelouse lors de cette CAN. A part certains défenseurs que j’estimait fatigués vu qu’ils avaient subi tout le poids de la compétition depuis le premier match, Mbokani a été, avec P.J. M’Poku, parmi les rares Léopards à la hauteur de la rencontre contre le Ghana. Je signale aussi que toutes les tentatives de Bakambu sont arrivées sur des passes de Mbokani, qui le matin a bien manifesté son souhait de jouer en appui de Bakambu en pointe — je ne parle pas des choix du coach —, ce qui prouve encore plus qu’il était le meilleur attaquant congolais de ce match. Je savais que nous étions dans une période transitoire où Mbokani était en train de passer le flambeau à Bakambu, mais l’ingratitude des Congolais n’a pas permis que cela s’accomplisse en douceur.

Les commentaires sont fermés.

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Espagne : Cédric Bakambu de nouveau à l’infirmerie

La sombre période de Cédric Bakambu est loin d'être...

Échos +243 : avec le retour de Bakambu, le Betis Seville dompte Celta Vigo en Liga

Le Real Betis a bien accompli sa mission ce...

Espagne : Manuel Pellegrini donne des indices sur date de retour de Cédric Bakambu

Il faudra se couvrir du métal précieux de la...

Real Betis : Cédric Bakambu déjà honoré en Espagne

Écartés de la course par le Dinamo Zagreb, Cédric...