TP Mazembe : La puissance irrésistible et non-maîtrisable !

La forme est incroyable, l’efficacité indémontrable, la solidité incomprise. Mazembe machine à buts, Mazembe, le club qui marche sur ses adversaires comme un lion dans une tanière des antilopes. Elles ne peuvent que tourner le talon, celles qui résistent se font broyer les côtes.

C’est l’histoire d’une colère qui fait la misère.

Un crocodile blessé, est toujours difficile à dompter, à juguler. Sa colère traverse les eaux, foule le bord de la mer, et ravage tous ceux qui s’y trouvent.

Mazembe éliminé de la Ligue des Champions, s’est transformé en une bête féroce, dont la cruauté n’épargne personne pour l’instant.

Les débuts des Corbeaux en Ligue Nationale de Football sont tonitruants, palpitants, ça caricature les équipes distraites, et atomise celles qui semblent éveillées.

Les Badiaguenas roulent comme sur de l’or, naviguent dans une mer dont les profondeurs apereurent les concurrents.

La puissance irrésistible et non-maîtrisable !

Cette puissance du TP, se dévoile contre les Kamikazes en ce qui était la première sortie des soldats de Mihayo. Kamalondo exulte à quatre reprises, Lubumbashi Sport mord la poussière, (4-0).

Le plus malheureux, c’est le FC Renaissance. Rongé par un mal qui a ruiné ses débuts et écorné son image, le club Orange a eu la poisse d’affronter une équipe du TP, en pleine conquête.

Irrésistibles comme ils ont choisi de l’être, les Corbeaux atomisaient les Renais au stade des Martyrs, (6-0). Incroyable pour certains, inattendu pour d’autres, mais réel et vrai pour tous.

Toujours à Kinshasa, le TP Mazembe se présente devant des Académiciens de Rangers, sans rien changer, ni atténuer dans son venin. Trois zéro, note finale.

Le premier véritable défi de la saison, a été surmonté sans peine. C’est quand les Corbeaux jouaient le Daring au stade des martyrs, cela n’avait rien de facile et pourtant…

Meschack Elia et ses coéquipiers ont crucifié les Imaniens et les ont éclaboussé d’une manière pour le moins ridicule. Cette tâche sur l’habit Immaculé, ne sera ôtée de sitôt. Actuellemet, Mazembe est fort, intouchable, imperturbable, robuste, et aucune équipe ne semble en mesure de contrarier cette adresse offensive et cette solidité défensive qui sidèrent et ébahissent en même temps.

Tous les grands domptés

Le Sa Majesté Sanga Balende, est lui aussi passé à la trappe. Les Anges n’avaient su voler plus que les Corbeaux. C’est l’après-midi qui a vu Ben Malango endosser la casquette du libérateur, en inscrivant l’unique but du match.

Derrière la logique est restée la même, Lupopo fléchit dans le derby de Lubumbashi. Mputu et Muleka à la manœuvre. Mazembe était trop trop robuste, les Cheminots n’y pouvaient rien.

Bien avant d’affronter son plus concurrent du pays, le TP Mazembe s’offrait une ballade de santé devant l’AS Maniema de Kindu. Quatre buts à zéro dans son temple à moitié rempli.

Puis arrive la grosse épreuve annoncée par Footrdc.com. Mazembe est en face de l’AS Vclub. Un adversaire d’un autre niveau, la meilleure équipe du pays en 2018 et sûrement l’une des plus en forme sur le continent noir, en ce moment.

Trois buts à deux devant les champions en titre. Victoire acquise au bout du suspens, dans la douleur et l’antipathie. Mais qui confirme la sentence, « Les Corbeaux sont simplement imbattables », le terme est faible. Reste à savoir jusqu’où seront-ils capables d’aller…

Déjà huit victoires de suite avec tous les grands battus. 26 buts marqués, trois encaissés.

Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer