PAMPHILE MIHAYO : L’Invincible

Il est de la race de ceux qui ont écrit l’histoire du TP Mazembe en tant que joueur. Surnommé « Baba », Mihayo est un ancien joueur du TP Mazembe reconverti entraineur après avoir mis un terme à sa carrière de footballeur. Joueur, Mihayo était adulé par un public tombé amoureux de son charme sur le terrain. L’homme vainqueur à deux reprises de la Ligue des champions de la CAF débute sa carrière d’entraineur en occupant le second rang derrière le français Patrice CARTERON.

Un début étincelant !

La nouvelle ère de Mihayo commence tambour battant. Adjoint sur le banc de touche l’Homme remporte la prestigieuse compétition de la CAF en 2015. Une année après, il est sacré champion d’Afrique en remportant la coupe de la confédération Africaine.

2017, l’année de la consécration !

« Nul n’est prophète chez soi » cette maxime a fait compagne avec Mihayo toute la saison durant. Critiqué pour ses choix, pointé pour ses dispositifs tactiques, le capitaine du Titanic « noir et blanc » a fait face à des fortes tempêtes en mer, à une marrée dévastatrice qui a demandé tout le génie créateur du coach Pamphile.

A l’instar de Zidane, Mihayo hérite d’une équipe en crise de résultat en compétition Africaine, d’un vestiaire divisé, des cadres en manques de confiance, des jeunes issus de son centre de formation à intégrer dans l’effectif premier de l’équipe, le travail s’annonce intense pour cet homme qui remplace Thierry FROGER parti après l’échec en Ligues des champions.

Son périple Africain n’a rien d’une partie de gaieté. La Jeunesse Sportive Kabylie en ligne de mire. Mihayo assure à domicile et s’impose par 2-0 rien en manche aller du tour de cadrage. Kazembe assume au retour à Ti Zou Ouzou avec un nul vierge de 0-0 devant les Canaries visiblement dépassé par leur positionnement au sein de leur championnat.

A l’étape de la phase des groupes, les corbeaux sont obligés de composer avec Mounana du Gabon, Horoya AC de la Guinée, Super Sport de l’Afrique du Sud, Mihayo est mis à contribution. La tâche est rude, l’aventure est proche de s’apparenter à la mésaventure, le barre est hautement placée pour cela un saut à la perche est une fer de lance.
« La vie appartient aux audacieux », Kazembe est l’un de ceux qui se lance sans la moindre hésitation. A l’étape de la phase des groupes c’est tout rapidement que Pamphile marque les esprits de défaitistes, fait taire les sceptiques, installe l’optimisme. Le jeune entraineur commence par l’étape de Mounana à domicile. Le TP Mazembe comme à ses vielles habitudes l’emporte sans trembler par la note de 2 buts à 0. Mihayo brille par ses choix tactiques, le jeu séduit !
La deuxième sortie est un parie gagné pour Mihayo et son équipe. Du déplacement en Guinée contre Horoya AC, Kazembe ramène un nul de 1-1 but partout. Un nul qui en appel un autre lors de la troisième journée. La réception de Super Sport United va marquer un moment de tourmente de Pamphile chez les corbeaux. Un résultat de deux buts partout, l’ancien médiateur reçoit une tonne de critiques, ses choix pointés du doigt, ses décisions sujets à contestations.

Le déplacement en Afrique du Sud et le début de l’opération rachat

Quand il se déplace avec son TP en Afrique du Sud, aucune statistique ne voit Mihayo ramener mieux qu’une petite défaite. L’homme capable du pire du comme du meilleur tient en échec Super 0 contre 0, l’opération séduction est alors déclenchée. Kazembe se relance en déplacement face au CF Mounana (0-1) et finit le boulot à la maison par une victoire difficile de 2-1 devant les Guinéens de Horoya AC.

L’incarnation du grand projet TP

A l’étape de quart de finale de cette compétition, Obeid se présente devant les corbeaux de Mihayo prêt à tout décollage. Le vol en terre Soudanaise est sous le signe d’une belle victoire de 2-1 contre. Mihayo éjecte le jeune Ushindi, produit du centre de formation du club. Lors de la manche retour le commandant de bord s’assure d’un atterrissage tout en douceur sur une piste du stade TP Mazembe acquises à leur cause.

En route pour le sacre

En demi-finale, Pamphile touche les insensibles, les surnoms lui sont attribués, les comparaisons son faites. Un seul but marqué à la maison et un nul de 0-0 au retour devant FUS Rabat, Kazembe et Mazembe se hissent en finale. Le vainqueur est convainquant, le vaincu est convaincu, le respect s’impose !

L’heure de vérité !

Déjà vainqueur du Championnat National de Football en RDC, Kazembe couronne son année 2017 par un autre sacre, la coupe de la Confédération Africaine de Football. Le coach du TP reçoit d’abord les Sud Africains à Lubumbashi, rencontres sur les signes des retrouvailles. Loin d’être un jeu ce match entretien beaucoup d’enjeu. Mihayo prend la mesure de l’événement et de l’adversaire. En score cumulé (2-1), le Coach Kazembe remporte son premier titre continental avec Mazembe, le deuxième de suite pour le club.
Sur son parcours, le jeune entraineur a tout simplement était imbattable

L’an 2017 en chiffre pour Kazembe chez Mazembe
Tour de cadrage

TP Mazembe 2-0 JS Kabylie
JS Kabylie 0-0 TP Mazembe

Phase des groupes

TP Mazembe 2-0 CF Mounana
Horoya AC 1-1 TP Mazembe
TP Mazembe 2-2 Super Sport
Super Sport 0-0 TP Mazembe
CF Mounana 0-1 TP Mazembe
TP Mazembe 2-1 Horoya AC

Quart de finale

Hilal Obeid 1-2 TP Mazembe
TP Mazembe 5-0 Hilal Obeid
Demi-finale
TP Mazembe 1-0 FUS Rabt
FUS Rabat 0-0 TP Mazembe

Finale

TP Mazembe 2-1 Super Sport
Super Sport 0-0 TP Mazembe
Matchs joués : 14
Victoires : 8
Nuls : 6
Défaites : 0
Buts marqués : 18
Buts encaissés : 6

Marco Emery MOMO / footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer