RDC-Libéria : Trésor Mputu vers la terre qui l’a révélé au monde

Il y a plus d’une décennie, le cosmos du football africain était mis au devant de l’une des plus decouvertes ; la révélation ou alors l’éclosion du talent du Trésor Mputu, sous les grands projecteurs, sous les regards de tout le contient et de toute la planète.

La RDC qualifiée in-extremis pour la CAN que le pays des pharaons accueille en 2006, s’amène avec une génération des joueurs qui rime avec les ambitions du sélectionneur Claude LeRoy. Une équipe bâtie sur fond d’essai, telle une une expédition à la recherche de l’expérience, de l’acclimatation, pour revenir plus forte l’édition d’après. Le talent y était justement. Un talent mixé à la volonté de quitter l’ombre pour la lumière, malgré la présence approuvée des grosses pointures du foot africain, rationnellement vêtues de costume de favoris.

De la délégation congolaise, un joueur s’extirpe du lot, quand il s’évoquait la question de talent ; Trésor Mputu. À l’époque âgé de 22 ans seulement, est porté en triomphe dès le premier match de Léopards anciennement appelés  »Simbas ». Un soir en Égypte, la RDC se frotte au Togo d’Emmanuel Adebayor. Claude Le Roy n’hésite pas à lancer sa pépite dans le grand bain. Son association avec l’autre trésor du Congo, le grand Trésor Lualua fait perdre le nord aux éperviers. Dans un match légèrement dominé par l’équipe congolaise avec des opportunités presqu’égales, Trésor Lualua ouvre le score à l’approche de la fin de la première période. Mais un événement imprévu se produit en seconde période, Mputu bien trouvé entre les lignes file seul face au gardien togolais, envoie le ballon au fond de filet après une superbe feinte de frappe. Son premier but pour sa Coupe d’Afrique des Nations. Les spectateurs s’extasient, les téléspectateurs exultent. La joie des congolais est significative et communicatrice, car elle n’est plus que liée à la victoire assurée par le second but du second Trésor. Elle est projetée dans le futur. Un futur merveilleux qu’a incarné la vista de Mputu ce soir-là. Les Simbas s’imposent deux zéro, Trésor Mputu devient le nouveau chouchou du football congolais, africain et même le monde ne s’en passe guère. La suite de la compétition sera évidemment noire pour la RDC, et surtout pour sa paillette. Mais Mputu a déjà fait sa part. Sa célébrité éclate, son nom fait la Une de plusieurs médias. Déjà saillant avec le TP Mazembe avant la CAN, Mputu a marqué de nouveaux gros points au pays des Pharaons, au point que les grands recruteurs européens vont s’arracher pour enrôler la joya du TP Mazembe.

Ce dimanche, la RDC joue le dernier match de la phase éliminatoire à la CAN 2019. Trésor Mputu, après avoir raté trois éditions de la Coupe d’Afrique des Nations, a cette fois une occasion orifere, de redécouvrir la ferveur, l’exubérance et l’entichement du football, en Égypte, terre de ses premières premiers exploits continentaux. Tout s’est formé comme par mystère, pour rendre la CAN 2019 atypique pour le milieu de terrain du TP Mazembe. Son retour en sélection quatre ans et demi après, a précédé la délocalisation de CAN du Cameroun vers l’Égypte à sept du déroulement de la compétition. Mputu n’à plus qu’un objectif à réaliser ; se battre avec ses autres coéquipiers de la nationale pour faire tomber le Libéria dans deux jours, et tracer le chemin qui conduit en Égypte, pour ce qui semble être la dernière CAN de sa carrière, l’idéal pour un dernier régal.

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer