Retraite Trésor Mputu : le top 5 des plus grandes erreurs de sa carrière

Date:

Dans la suite de notre série consacrée à Trésor Mputu, FootRDC revient sur les cinq erreurs majeures commises par le virtuose attaquant congolais. Cet article, lancé sur notre site pour la première fois en 2017, figure parmi les pages les plus visitées de l’histoire du site, depuis six ans. À l’occasion du départ de « Touré », lisez ou relisez notre sélection non exhaustive.

Trésor Mputu il accomplit des choses que lui seul lui peut réaliser. Son style de jeu, son intelligence et sa technique ont fait de lui l’un de meilleurs joueurs congolais du 21e siècle, si ce n’est pas le meilleur. En 2017, Mputu venait de recevoir l’autorisation de la FIFA pour rejouer avec le TP Mazembe, après deux ans de chômage. Si son talent fait l’unanimité au pays et ailleurs, son attitude sur et en dehors du terrain n’a pas toujours été exempte de tout reproche. L’international congolais autant réalisé d’exploit qu’il a commis d’erreurs dans sa carrière, Footrdc.com en sélectionne cinq :

  1. Son carton rouge de la CAN 2006

Sélectionné par Claude Le Roy, Mputu dispute sa première CAN avec la RDC aux côtés des grands noms du football congolais comme Trésor Lualua, Ilunga Hérita et Pascal Kalemba. Le jeune homme impressionne tout le monde lors du premier match des léopards face au Togo d’Emmanuel Adebayor en marquant un superbe but superbe après une feinte de frappe splendide qui laissait Agassa à terre. Le monde du football découvre un nouveau talent, on en parle déjà. Lors du deuxième match, tous les observateurs tournent leur regard vers le choc ANGOLA vs RDC pour être régalés par le prodige du foot congolais. Malheureusement, ils seront déçus. À la place du spectacle, Mput assène, sans raison apparente, un coup de pied au défenseur angolais Kali qui couvrait le ballon. Un geste non maitrisé que l’arbitre sanctionne par un rouge direct à Trésor. La CAN étant suivie par de grands recruteurs européens, le forfait du génie congolais n’avait pas fait ses affaires. Privés de leur étoile, les Simba seront éliminés en quarts par l’Égypte.

2.Son refus de jouer en Europe

Pour un joueur de son talent, un passage en Europe aurait généré beaucoup de choses. Certes, Un choix que nous devons respecter, mais il reste, jusqu’à retraite, difficile à expliquer. À l’éclosion de son talent en 2006, beaucoup de clubs se sont alignés derrière la vedette du TPM pour l’enrôler dans leur effectif : l’OM, le Standard de Liège, Lille et les Gunners d’Arsenal qui étaient à l’époque prête à mettre du paquet pour recruter Mput Mabi Trésor, mais il restera finalement à Mazembe. Pourtant, le club n’était pas encore un cador continental.

  1. Son agression d’un arbitre lors de la Kagamé Cup en 2010

Le TP Mazembe est invité à un tournoi des clubs organisé à Kigali (Rwanda). Le club du sud de la RDC assiste à une bévue aussi monumentale qu’inexplicable lorsque Mputu agresse l’arbitre principal dans un match à connotation amicale et sans enjeu. La FIFA prend les choses en main et suspend Guy Lusadisu et Trésor Mputu. Ce dernier prend 13 mois de suspension qui les priverons d’un doublé en Ligue des champions de la CAF. Mazembe disputera aussi, sans lui, la finale de la Coupe du monde des clubs face à l’Inter Milan de Samuel Eto’o, une première pour un club africain.

  1. Son départ à Kabuscorp

Coup de tonnerre en 2014, Trésor Mputu quitte Mazembe pour Kabuscorp. C’est presque une fiction de voir celui qui pouvait jouer dans les grosses écuries européennes quitter son club avec qui il joue régulièrement le titre de la Ligue des champions pour rejoindre une équipe en pleine restructuration. Kabuscorp aurait-il proposé à Mputu un traitement salarial bien au-dessus de celui du TPM ? Visiblement oui. Si son salaire en Angola n’a pas du tout filtré, mais la prime perçue pour la signature de son contrat d’une année a été révélée par le joueur lui-même lors d’une conférence de presse animée début 2015 en reconnaissant n’avoir reçu de Kabu que trois-cent-mille dollars. En Angola, il ne percevra jamais sa rémunération correctement. Mputu sera ensuite obligé de quitter ce club sans arriver au terme de son contrat. Les Angolais saisissent la FIFA et quand celle-ci frappe, « Touré » sera éloigné de terrain pendant deux ans en attendant le dénouement de son dossier. Une éternité.

  1. Sa fin de carrière internationale précipitée

Beaucoup de Congolais l’ignorent peut-être, le 19 février 2015 quelques jours seulement après la CAN équato-guinéenne, le joueur livre une interview à TopCongoFm où il annonce mettre entre parenthèses sa carrière internationale. « Pour le moment, je me consacre entièrement au club, nous jouons la Ligue des champions et je vais donner le maximum pour revenir à mon meilleur niveau, amener mon équipe le plus loin possible dans la compétition. Je mets donc une parenthèse à l’équipe nationale. La priorité c’est Kabuscorp ». Des propos ambigus que beaucoup de sportifs n’avaient pas appréciés, croyant que le joueur de trente ans n’a pas correctement dit ce qu’il pensait. « Je mets entre parenthèses » alors qu’il annonçait « je mets une croix à l’équipe nationale ». Sous l’ère Ibenge, plusieurs de ses proches militeront pour son retour en équipe nationale, mais le joueur n’avait plus sa magie d’antan.

Cet article a été originellement publié le 21 juillet 2017. Il a été mis à jour dans le cadre de notre série sur Trésor Mputu suite à l’annonce de sa retraite la semaine dernière.

FootRDC


En savoir plus sur Foot RDC

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Articles récents

102,000FansJ'aime
37,544SuiveursSuivre
51,239SuiveursSuivre
8,524AbonnésS'abonner

Articles Similaires
Related

Mazembe : 3 raisons de retirer le numéro 8 de Trésor Mputu

La fin de la carrière de Trésor Mputu a...

Léopards : Cédric Bakambu et Trésor Mputu sportifs préférés de Kinois devant Mbemba

Cédric Bakambu et le néo retraité Trésor Mputu sont...

Mazembe : Trésor Mputu et la tentation politique

Un bain de foule, un discours passionné et une...

Éditorial : Trésor Mputu, la fin d’une époque (Série)

L’annonce de sa retraite, sans surprise, mais qui se...