Algérie-RDC : Mandanda, imparfait mais présent pour un futur

C’est sur le deuxième de la fratrie Mandanda, que Christian Nsengi a porté son choix pour sa première. Parfait Mandanda placardé durant toute la Coupe d’Afrique des Nations, a rejoué avec les Léopards contre le vainqueur de ladite CAN.

Le gardien de Charleroi joue très peu cette saison, lui qui retrouve les Carolos après l’expiration de son prêt au Dinamo Bucarest, a rendu une première mi-temps en opposition avec son prénom. Imparfait sur le but algérien à la sixième minute de jeu, Parfait n’a pas eu de main ferme pour empêcher Slimani de toucher le fond de filet des Léopards.

L’orage de 15 premières passé sous la marque de sa culpabilité, le gardien s’est repris, il en a ensuite était très présent, en participant quelques fois aux combinaisons défensives avec ses partenaires. Son faible de temps de jeu en Jupiler Pro League, pèse et pèsera lourdement sur son rendement. Sorties hasardeuses, mauvaise lecture de trajectoire du ballon, manque des réflexes, Parfait a montré qu’il reste perfectible malgré l’expérience internationale qu’il accumule.

Avec la chute de Ley Matampi qui se dessine sur un tableau blanc, Parfait Mandanda est en pôle position pour redevenir le numéro un des Léopards dans un futur proche. La menace Lunanga et Mossi est rogue loin d’être tyrannique, car il faut du temps pour le premier et encore beaucoup de travail pour le second.

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer