CDM 2022 : Luyindama, la malchance des Léopards

Au Stade Mohamed V de Casablanca mardi 29 mars, les Léopards de la RDC ont pris une fessée devant les Lions de l’Atlas du Maroc. Une défaite (4-1) en match retour des barrages qualificatifs à la Coupe du Monde Qatar 2022. C’est plus qu’une humiliation dans une rencontre d’un tel enjeu. À cette désillusion congolaise, il faudrait associer la prestation chaotique de toute l’équipe, mais encore plus désastreuse d’un joueur. Christian Luyindama. Ombre de lui-même, et auteur des fautes qui ne lui seront pardonnées tout de suite par le public sportif congolais. Le joueur d’Al Taawoon (Arabie-Saoudite) a été une verticale poisse pour les Léopards. Pariez avec les meilleurs bookmakers en RDC

Ses titularisations contestées

Christian Luyindama fait partie des joueurs qui font rarement l’unanimité. Ses qualités se sont dégradées et le joueur est devenu beaucoup trop lourd, sûr de lui-même et pas à la hauteur des événements. Portant, il a toujours la confiance des sélectionneurs, au grand désarroi des observateurs sportifs. Il n’était certainement pas attendu pour être titulaire sur la double confrontation entre la RDC et le Maroc d’autant qu’il y avait Chancel Mbemba, Marcel Tisserand et Chris Mavinga parmi les centraux retenus. Techniquement, Luyindama est bien en ça de ces trois, mais c’est lui qui a été titularisé, sur les deux matchs en plus. Télécharger 1xBet et pariez en toute tranquillité 

Au match aller, à Kinshasa, Hector Cuper, sélectionneur des Léopards, concocte une surprise dans son équipe de départ. Marcel Tisserand est laissé sur le banc, au profit de Christian Luyindama. Plusieurs ne comprennent pas ce choix. Ça parle du faible temps de jeu de Tisserand à Fenerbaçe, mais Luyindama ne joue plus dans le haut niveau. Il est depuis janvier dernier, joueur d’Al-Taawoun, club de l’Arabie-Saoudite.

Des fautes incroyables aux conséquences directes

Peu de choses à lui reprocher sur le match aller, Christian Luyindama a brillé au retour, à Casablanca, par des incroyables fautes de maladresse qui ont plongé son équipe dans le chaos. C’est lui qui relance approximativement le ballon qui amène le premier but marocain. Une passe décisive à Azzedine Ounahi, qui fusille Joël Kiassumbua d’une frappe imparable. Quelques minutes plus tard, avant la pause, Luyindama commet une autre boulette, qui profite une nouvelle fois au Maroc. Croyant jouer avec son gardien de la tête, l’ancien défenseur du Standard de Liège a, au contraire, fait une passe décisive à Tarik Tissoudali. Kiassumbua n’y peut rien (2-0) à la pause. Les espoirs de la RDC se plombent au bout de 45 minutes. Christian Luyindama sera remplacé à la pause, et son équipe ramassera deux autres buts. Vous pouvez parier sur tous les matchs de la RDC avec 1xbet et profitez des meilleures cotes.

Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer