CAF LDC/CDC J4 : 5 Leçons à retenir après les matchs des clubs congolais

Mazembe, V.Club et DCMP rentraient sur les pelouses pour disputer leur quatrième match en coupes africaines cette saison. Evoluant toutes à domicile, les équipes congolaises ont vécu un week-end on ne peut plus palpitant, dramatique ou encore revanchard. Les Corbeaux ont pris le dessus sur Primeiro 2-1, V.Club s’écroulait 0-2 contre le double tenant du titre Espérance et les Immaculés s’imposait face à Berkane. Voici 5 leçons à retenir après cette 4e journée.

DCMP apprend vite et bien

Balayé à Berkane il y a deux semaines (0-3), le Daring a pris sa revanche sur un adversaire direct à la première place dans le groupe C. défensivement, les coéquipiers de Mukoko Amale ont fait montre d’une solidité perdue au match aller. Les visiteurs n’ont tiré que 7 fois au but dont 3 tirs cadrés. Muko Barel jouait son rôle de dernier rempart quand, à des rares fois, la défense se faisait doubler.

L’autre leçon que les Immaculés ont appris au Maroc c’est bien l’efficacité offensive. Si le score final peut laisser penser que le match s’est joué à peu, il n’en est rien. L’attaque des Doras mettait à mal les adversaires. Avec un total de 20 tirs, Vinny Bongonga et ses compères ont harcelé la défense de Berkane jusqu’u but de William Likuta à la 66e. A ce rythme, DCMP peut espérer aller bien plus loin.

TPM : L’expérience des anciens toujours aussi précieuse

Comme lors de la première journée, le TPM s’est sorti d’une situation plus qu’encombrante grâce à un de ses vétérans. Sorti du banc, Rainford Kalaba délivrait un master class à Kamalondo. Entrée à la 38e minute, le Maestro zambien a joué le rôle de dynamiteur de siens. D’abord en offrant la balle de l’égalisation à Chico Ushindi (62e), puis en jouant le rôle de relayeur des attaques tranchantes des Corbeaux. Dans les 20 dernières minutes, Kalaba aurait pu s‘offrir un but suite à une magnifique combinaison avec Mputu.

Cette saison, le Tout Puissant Mazembe compte plus que jamais sur un contingent des anciens de retour en grâce. Trésor Mputu gardes sa finesse technique qui met les adversaires toujours en alerte. Patou Kabangu lui reste le distributeur attitré de l’équipe tandis que Djos Issama continu de rendre services dans son couloir. En quête d’un 6e titre, les Noirs et blanc peuvent compter sur cette bande des vieux briscards pour atteindre un sommet qui s’éloigne depuis 2015.

Pamphile Mihayo est bel et bien l’homme de la situation

Kamalondo subissait une véritable douche froide jusqu’à la 38e. Moment choisi par Pamphile pour faire monter sur le gazon son Maestro. Si le coaching reste le coup de maître dans ce scénario hollywoodien, Mihayo prouve une fois de plus qu’il connaît de plus en plus ses poulains. En conférence de presse d’après match, Baba annonçait qu’il sentait un feeling avant de mettre Kalaba sur la pelouse.

« Après le but encaissé, un sentiment colère m’a envahi parce que le dispositif mit sur place, le but était évitable » annonçait-il après le match. Le Baba a aussi assumé ses responsabilités en sortant un Giovanni Ipamy fantomatique pour Kalaba. Il a su trouver les mots pour remettre en selle son capitaine qui démarrait le match sur le banc. Hué les dernières semaines par le public, Mihayo démontre ses qualités de meneur d’hommes qui s’avéreront nécessaire dans la reconquête de l’Afrique.

L’AS V.Club est l’ombre d’elle-même

Contre l’Espérance de Tunis, les joueurs de l’AS V.Club ont été dépassés à l’image de leur parcours dans cette phase de groupes. Ce match, censé remettre les Moscovites en selle, a tourné à une condamnation presque de l’avenir du club de Florent Ibenge en Ligue des champions cette saison. La saison dernière, le club de la capitale échouait en phase de groupe mais avec 2 victoires à la clé dont une face au grand Al Alhy. Cette saison, ni à domicile et moins encore à l’extérieur, V.Club ne sait pas comment gagner un match. Les circonstances n’aidant pas, blessure de Makusu, départ des cadres avant le début de la saison et même avant le match, les Dauphins Noirs n’auront qu’à sauver la face lors de deux dernières rencontres.

Mazembe intraitable, DCMP conquérant, V.Club K.O

Après cette 4e journée, le constat reste implacable. D’abord, le DCMP retrouve les couleurs africaines au fur et à mesure. Isaac Ngata et ses hommes ont su faire tomber le finaliste de l’édition précédente en montrant une belle qualité de jeu, de l’abnégation et une volonté offensive. Ensuite, le TP Mazembe garde sa stature de géant à domicile. Malmené par des vaillants angolais, le TPM est parti puisé dans son expérience pour faire courber l’échine à Primeiro. Enfin, Florent Ibenge et l’AS V.Club peuvent dire au revoir aux quarts de final. Sans confiance, Vita rode son âme à travers le continent sans idée exacte de ses propres ambitions.

Elisha Iragi/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer