Nostalgie : Revivez le parfait match des Léopards sur la dernière décennie, Antananarivo (05/06/2016)

Pour le plaisir de ceux qui aiment le football, le beau football, la rédaction de FOOTRDC dans sa démarche de vous faire revivre des instants magiques du football congolais, a choisi pour vous ce dimanche, un mets croustillant, à consommer sans modération. La rudesse de la période que traverse le monde ne nous interdit pas de nous régaler, histoire de combattre le stress et l’anxiété.

Malgré des durs moments vécus sur la dernière décennie avec l’équipe nationale de la RDC, les beaux souvenirs ne manquent pas. L’absence du trophée continental ou de qualifications en Coupe du Monde resteront sans doute le plus gros regret. Mais il y a de quoi être fier de cette équipe, de ces joueurs. Ils nous ont offerts des rencontres émotionnelles, jusqu’à ce jour frissonnantes après avoir procuré aux congolais une joie fusionnelle. Dans ce lot, figure un match exceptionnel livré par les Léopards sous Florent Ibenge, pas le plus important, mais le mieux réussi et le plus abouti de la décennie…

Le pied plein dans l’histoire récente !

Le 05 juin 2016, la RDC se rendait à Antananarivo, capitale de Madagascar, pour y affronter les Bareas en match de la 5ème journée des éliminatoires à la CAN Gabon 2017. Dans l’île de l’extrême sud de l’Afrique, les Léopards s’attendaient à une âpre opposition après le match aller déjà très serré à Kinshasa (2-1). Mais les coéquipiers de Yannick Bolasie comptaient sur leurs valeurs techniques avérées. Ayant l’ensemble de son effectif au top de la forme, Florent Ibenge choisissait un Onze inédit pour la rencontre. De la vitesse et la percussion dans les couloirs conjugués à une justesse hors paire en milieu de terrain et une efficacité diabolique en attaque. La RDC livrait cet après-midi-là un récital, un football total à la vision de Johan Cruyff.

Le Onze de départ congolais : Ley Matampi, Issama Mpeko, Joyce Lomalisa, Gabriel Zakuani, Chancel Mbemba, Padou Bompunga, Jacques Maghoma, Paul-José Mpoku, Cédric Bakambu, Yannick Bolasie et Firmin Mubele.

Un début fracassant et une fin coinçante

Dès le coup d’envoi donné par l’arbitre Davies Ogenche Omweno, la RDC passe vite à l’attaque. 2ème minute, un débordement de Firmin Mubele sur l’aile droite désoriente la défense malgache. La passe en retrait pour Cédric Bakambu est toute magnifique à l’image du but de l’ouverture du score par l’actuel attaquant du Beijing Gouan. Le début d’un festival jamais réalisé par les Léopards à l’extérieur. À 21ème minute, Paul-José Mpoku s’offre un somptueux but sur coup-franc, son point fort. Le goal de l’ancien attaquant de Panathnaikos était comme une question, un défi lancé à Yannick Bolasie. Presqu’au même endroit, à la 42ème minute, Yala répondait à son compère Polo d’une frappe flottante qui ne laisse aucune chance au gardien Eddit qui sera remplacé à la pause par Andriamifehy. À (3-0) hommes de Florent Ibenge sont définitivement à l’abri. Mais il en fallait encore, encore plus pour étancher leur soif.

À la 65ème minute, Paul-José Mpoku revient à la charge pour enfoncer davantage les Bareas déjà dépaysés. Bien trouvé par Yannick Bolasie dans la surface, l’actuel meneur de jeu d’Al Wadha (Arabie Saoudite), signe son premier doublé sous la tunique tricolore de la RDC. Avant que Madagascar ne pense à sauver son honneur, Cédric Bakambu signe lui aussi un doublé. (5-0), on ne joue la 82ème. Entré en cours de jeu, Rakotondraibe réduira la marque pour les malgaches (87ème), les Léopards tenaient à l’écart de 5 buts, rien d’autre. Dans le temps additionnel, sur un magique numéro personnel, Jordan Botaka lancé quelques minutes plutôt, conclut la saga de la RDC en terre malgache. (6-1), score final, pur récital.

Rencontre à redécouvrir dans la vidéo ci-dessous

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer