CAN 2019 : Ces quatre Léopards qui ont tout changé…

La marche des Léopards aux pays des Pharaons aurait pu s’arrêter prématurément si les choses n’avaient changé, évolué. La transfiguration de la RDC et sa métamorphose parallèlement aux deux premières rencontres sont le fruit d’un courage. Un courage, d’abord de la part du sélectionneur, qui a dû faire des choix forts lors du troisième match des Léopards face au Zimbabwe. Le courage, c’est aussi celui de quatre hommes de l’équipe, les quatre fantastiques qui se sont transcendés au soir du 30 juin historique afin de porter haut le drapeau congolais par une victoire inoubliable sur les Warriors du Zimbabwe.

1. Jonathan Bolingi.

Nos pensées pour l’attaquant de Royal Antwerp, déclaré forfait jusqu’à la fin de la Coupe d’Afrique des Nations. Son but, le premier de quatre infligés par les Léopards aux fils de Robert Mugabe, a été un électrochoc pour lancer enfin la machine des Léopards. Ce but a brisé le mutisme offensif de l’équipe de Florent et tracé une nouvelle voie que les autres ont suivie.

2. Cédric Bakambu.

Auteur d’un doublé et d’un très bon match le même dimanche, Cédric Bakambu illuminait le stade du 30 juin par sa class et son sang froid devant les buts. Il s’en était allé battre le portier zimbabwéen sur une merveille de passe de Djos Issama Mpeko avant de transformer son penalty. Ses deux buts ont contribué à la qualification presqu’inespérée des Léopards en huitièmes de finale.

3. Jacques Maghoma.

Impérial dans un milieu de terrain qui était sans jusque samedi 29 juin, Jacques Maghoma est l’une des grandes satisfactions du réveil de la RDC coagulé sur un seul match, celui contre les Warriors. Le milieu de terrain de Birmingham City récupère, relance, assure l’équilibre de jeu, tire fort, distille les passes entre les lignes pour faire briller l’attaque congolaise.

4. Marcel Tisserand.

Son association avec Christian Luyindama n’avait bien marché en début de compétition. Même quand les Léopards allaient moins bien, Marcel Tisserand était cette petite lumière qui se projetait sur un tableau totalement sombre. Et quand le réveil collectif a sonné lors du match contre le Zimbabwe, lui, était déjà au dessus du lot, les autres n’ont fait que le rejoindre. Avec Chancel Mbemba en charnière centrale, c’est plus de sérénité et de solidité.

À ces quatre Léopards et leur sélectionneur qui ont tout changé, il serait manifestement déloyal de ne pas reconnaître l’apport de Chadrac Akolo, Djos Issama Mpeko et Youssouf Mulumbu qui ont tous, été impeccables face au Zimbabwe. La bonne dynamique et le bon tempo semblent être trouvés, il ne reste plus qu’à l’étendre sur d’autres rencontres, et cela dès ce dimanche face au Madagascar.

Isaac B’ampendee / Footrdc.com

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer