Linafoot 2017 : Cap sur la piteuse saison de Sa Majesté Sanga Balende

Le club du centre de la République Démocratique du Congo s’est donné mille raisons d’avoir de l’aigreur et de l’acrimonie au cours de la saison qui vient de toucher l’épilogue.

Trahit par l’imprévisible, achevé par l’incongru, les Sangs et Or n’ont pu bénéficier de quelques tierces pour croire en un oméga meilleur.

Une phase classique rassurante!

Casés dans la zone de développement Centre-Sud, les poulains de Chico MUKEBA s’offrent un parcours peu commun. Ils disputent des matchs et les remportent, marquent des buts et en concèdent. A la fin du compte, ce sont eux les grands gagnants, ils terminent deuxièmes de leur zone avec une indélébile victoire sur le TP Mazembe dans son temple de Kamalondo.

C’est sur le plus dur qu’ils ont échoué (Playoffs)!

La phase des play-offs est officiellement lancée le 02 Avril, l’équipe de Mbuji-Mayi est fortement pressentie comme candidate à la victoire finale, ce n’était qu’une illusion. La forêt que nous cachait cet arbre (Sanga Blende Favori) sera tout de suite mise à découvert. L’équipe démarre par un nul doux devant l’AS Vclub de Kinshasa, rien de semblable à un gâchis car le même jour le TP Mazembe était tenu en échec par le Darling Club Motema Pembe.

Puis s’en mêle la fastidieuse série de défaites.

A partir de la deuxième journée, les rêves se bloquent, les ambitions se refroidissent, la force de vaincre se volatilise, Sanga Balende devient une proie facile pour tout le monde ou presque. Assommé par l’élégance de Ricky TULENGE, le club perd son choc devant le DCMP (0-2), une première défaite qui en appellera d’autres. Un retour à la maison pour affronter les Corbeaux de Lubumbashi, là aussi, l’inefficacité de l’antidote se dévoile, Mazembe l’emporte sur le score de 2-1 et condamne son adversaire a un séjour dans la lanterne rouge. Le Tout nouveau venu FC Renaissance se taille à son tour les Sangs et Or (3-2), les Salésiens de Don Bosco suivent le chemin tracé par les autres (2-1). Un point après cinq matchs joués et quatre défaites de suite. Avec pareilles statistiques, remporter le titre national se colle à l’impossible et se qualifier pour l’Afrique devient immatériel. L’équipe est dos-au-mur.

Un remaniement du Staff technique pour un réveil tardif

Le comité retire sa confiance au Camerounais Fils IKOUAM pour l’accorder à Jean-David MUKEBA. Avec lui, la fin de la phase aller sera moins irascible que son début. Deux victoires plausibles face aux représentants de l’Est (Bukavu Dawa et Muungano) dont une à l’extérieur.

La phase retour démarre sur les mêmes bases, défaite 2-0 devant l’AS Vclub au stade des martyrs de Kinshasa. A partir de la neuvième journée, le club s’en remet au respect de sa coutume (Pas de défaites au stade TSHIKISHA), les Immaculés sont les premiers à tomber dans le piège (2-1), avant que leur frangin Renaissance FC ne les imite (2-0). Don Bosco résiste (1-1). Le deplacement à Lubumbashi sera pénible pour le club cher à Alphonse NGOY KASANJI, battu (4-0) par les futurs vainqueurs de la LINAFOOT.

Un bilan qui exclut honneur et porte horreur

Au-delà de son élimination précoce en Coupe de la Confédération Africaine, Sur le plan national, Sanga Balende récolte déception et désillusion, Cinquième à l’issue de la saison avec 18 points. Conséquence pas de retour en Compétitions Africaines Interclubs.

Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer