CAN 2019 : RDC-Madagascar, l’arbitrage de la honte !

Les Léopards ont été éliminés ce dimanche de la Coupe d’Afrique des Nations par le Madagascar. À la tristesse d’une mission non accomplie, s’accroche une incompréhensible attitude de l’arbitre choisit pour officier cette rencontre. Les Congolais ne tiendront pas forcément cela comme excuse de leur dérive, il y avait de l’espace pour mettre ce but victorieux, mais il faut dire que ce qu’à fait l’arbitre est à la fois inacceptable et impensable.

Aujourd’hui, nous comprenons pourquoi l’arbitrage africain est mal côté au monde. C’est aussi à cause de cette légèreté, ce manque de personnalité, qui caractérisent les hommes en noir. Le dimanche soir à Alexandrie, le monde a assisté à une pièce de théâtre arbitral conçue pour faire passer les Malgaches qui n’y pouvaient par leurs propres ailes. Jaafari, un homme sans équité, dommage pour lui, si il l’est même dans la vie réelle. Humain est-il de se tromper, mais quand toutes les erreurs profitent à un seul camp, il est alors inopportun d’appeler cela erreur. Il y avait l’envie de faire mal, et c’est ce que tout le monde a vu lors du match RDC-MADAGASCAR des huitièmes finale de la CAN Égypte 2019.

Les Léopards ont à chaque fois, trouvé de l’énergie nécessaire pour réagir à chaque but malgache dans un match où ils n’ont eu que leurs têtes et leurs bras pour se plaindre. 41 fautes sifflées contre eux, un record ! C’est plus que L’Algérie-Sénégal où l’arbitre avait dans l’ensemble sifflé 53 fautes cumulées de deux équipes. C’est surtout intriguant et difficile à expliquer qu’une équipe qui domine largement son adversaire arrive à commettre autant de fautes. La RDC avait le pied sur le ballon, les meilleures phases de jeu étaient à son actif, c’est à la fois bizarre et incongru de réaliser que les Léopards aient commis près du double du nombre de fautes des Malgaches.

Le malgache président de la CAF en tribunes, à côté du président de l’île de Madagascar aussi survolté qu’emporté, le sort semblait être signé contre les Léopards… Que dire de l’attitude des arbitres assistants qui ont hésité durant toute la rencontre à siffler en faveur de la RDC ? Pourquoi un tel acharnement ? Combien de fois Britt Assombalonga, Cédric Bakambu, Chadrac Akolo, Jacques Maghoma se sont plaints de décisions arbitrales de toute injustice ?

Jafaari avait-il reçu des consignes réelles pour se transformer en douzième joueur malgache et pousser la RDC au bord du précipice ? Comment prouvera-t-il le contraire quand on l’a vu sévère sur chaque action congolaise ? Il n’y a que lui sur la planète qui mettrait un carton jaune à Issama Mpeko sur un contact aussi léger. Il n’y a que lui fermerait les yeux sur la main flagrante du défenseur malgache dans la surface sur cette touche de balle de Maghoma. Il n’y a que lui qui arrêterait le match sur une phase offensive d’une équipe alors qu’il y a des secondes à jouer. Comme si cela ne suffisait pas, il a volontairement ignoré un pénalty clair sur Yannick Bolasie à l’approche de la fin du match, pendant que le Madagascar menait par (2-1). Mais qu’est-ce que ce marocain n’a pas fait au cours de la partie ? Les Léopards sonnés par une injustice qui ne disait plus son nom, ont perdu leur sang froid et se sont écroulés aux tirs au but afin que le Madagascar, la CAF et son arbitre célèbrent une qualification pour laquelle, ils ont usé de tout, même des moyens illicites. Mais jusqu’à quand doit-on à assister à ces infamies ?

Qu’ils aident ainsi le Madagascar jusqu’à remporter la CAN !

Isaac B’ampendee / Footrdc.com

Laisser Un Commentaire

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer