Quand Marcel Tisserand faisait ses débuts avec les Léopards

Marcel Tisserand a une histoire avec les Léopards, pas trop grande diraient certains, mais assez intéressante. Pas du tout un hasard qu’il soit en si peu de temps devenu capitaine de la sélection, une sélection qu’il a rejoint il y a quatre années de cela.

L’histoire d’amour entre l’actuel Tisserand et le maillot de la RDC a commencé quand l’actuel défenseur de Wolfsbourg prenait part au tournoi de la Toulon, en France en 2012. La sélection RD Congolaise de moins de 20 ans y était conviée, et c’était déjà passionnant de voir Marcel habillé aux couleurs des Léopards, aux côtés de Chancel Mbemba, Merveil Bope, et de bien d’autres promesses du football congolais à ce jour cadres de l’équipe senior. Après l’épisode toulonnais ayant révélé plusieurs talents, Marcel Tisserand se rétracta de la Team +243 attendant son temps pour venir faire honneur à son pays. Placé involontairement entre la France et la RDC, le joueur fit un choix de cœur, fort et courageux, celui de jouer pour la RDC, juste avant l’Euro 2016 organisé dans l’Hexagone.

Le 04 Septembre, jour inoubliable.

Après avoir choisi de faire partie de l’équipe entraînée par Florent Ibenge (à l’époque), Marcel Tisserand sera convoqué pour le match de la dernière journée des qualifications à la CAN Gabon 2017. La RDC affronte la RCA au stade des martyrs en nocturne, devant ses 80.000 spectateurs. La rencontre a beau être décisive, car les Léopards doivent s’imposer ou décrocher un nul pour entériner leur présence au pays de Pierre Emeric Aubameyang. Malgré cela, Florent Ibenge n’hésita à lancer Marcel Tisserand dès le coup d’envoi. Une présence dans le Onze de départ justifiée par le talent, la capacité d’adaptation, la personnalité de l’ancien monégasque. Et le coach aura raison !

Les Léopards déroulent devant les centre-africains qui les avaient battus (2-0) à l’aller. Dans une ambiance électrique et terrifiante d’un stade des martyrs totalement à leur entrance, Neeskens Kebano ouvre la marque à la 28ème, sur une passe lumineuse de Yannick Bolasie. Avant la pause, Firmin Mubele enfonce le clou, (2-0) pour la RDC. À cet instant, le chemin du Gabon était déjà balisé, mais il fallait encore pour étancher la soif de la revanche. Jonathan Bolingi corsera l’addition (78ème) avant le but de Jordan Botaka à la dernière minute du temps règlementaire. Et sur ce but, c’est Marcel Tisserand le passeur décisif. (4-1 au final), l’assist couronnait une prestation intégralement réussie par le défenseur central déjà surnommé « ministre de la défense, Tissebêton, Tissemur » par les congolais. À la fin de la rencontre censée être celle de l’apprentissage, de l’expérience pour lui, il se verra même décerner le titre de l’homme du match. Quels débuts tonitruants pour celui qui fera ensuite la CAN 2017, et 2019 avec les Léopards, les Éliminatoires de la Coupe du Monde 2018… Marcel Tisserand c’est le capitaine choisi par Christian Nsengi pour insuffler à l’équipe sa dynamique des vainqueurs, son optimisme et sa grinta souvent considérés comme ses valeurs.

À revivre le match en images

Footrdc.com

vous pourriez aussi aimer