Affaire Matutala : « Il faut se battre pour ce qu’on croit être juste » Florent savoure à sa manière le triomphe de VClub

Depuis le Maroc où il se trouve, Florent Ibenge ne s’est empêché de célébrer le titre que son VClub vient de remporter après un long moment d’une attente presque désespérée. C’est devant le TAS que tout s’est joué et les Dauphins Noirs ont été reconnus non coupables dans l’affaire Zao Matutala qui les opposait au CS Don Bosco depuis la fin de la saison dernière.

Parti de VClub début juillet, pour signer à la Renaissance Sportive Berkane, Florent Ibenge a dans une vidéo, envoyé son message de félicitations à son ancien club, qu’il a dirigé lors de cette saison 2020-2021 ayant connu une fin cataclysmique.

Justice a été faite selon FI. « Le TAS vient de nous rendre justice. Je suis très heureux. Je suis de ce qu’on a fait la saison dernière. Bravo aux joueurs, bravo aux dirigeants, à tout VClub, les supporters, je ne vous oublie pas. De loin où je suis, je vous porte vraiment à cœur. »

La plus grande joie dans Florent Ibenge dans ce dénouement ce qu’on reconnaisse que Vita Club n’avait pas usurpé l’identité du joueur, ni triché sur son transfert. « Mais au-delà du titre, des points qu’on nous a rendus. Je suis content qu’on reconnaisse par cette décision qu’on a pas triché. Ça allait être une tâche terrible. Et je l’ai dit, ça me faisait trop mal. Cette décision dit qu’on n’a pas triché. Et ça montre qu’il y a des valeurs dans le football, des valeurs qu’on incarne dans les jeunes à qui on ne demande jamais de tricher… ».

Celui que les supporters de VClub appelaient affectueusement « Coach Android » ou « Ya Flo », a conclu son bref discours par un conseil qui ne s’applique pas qu’au foot, même dans la vraie vie. « Le grand message, c’est qu’il faut se battre ce qu’on croit être juste. Donc bravo Vea, et célébrons cette qu’on a bien méritée. ».

Isaac B’ampendee/Footrdc.com

Vous pourriez aussi aimer