Échos +243 : Le cauchemar se rallonge pour Tisserand et Wolfsbourg

Le trajet de Wolfsbourg devient de plus en plus raboteux. Les Loups ont pourtant bien débuté la saison, en Bundesliga et en League Europa. Ils sont restés invaincus jusqu’à la 9eme journée du championnat. Les coéquipiers de Marcel Tisserand avaient appris à remporter leurs matchs et ne pas perdre là où la victoire s’est refusée à eux. C’est une autre histoire depuis 8 jours…

La chute aux enfers

Wolfsbourg a perdu de l’équilibre comme bousculé par un vent venu d’enfer. La semaine dernière, les Verts ont essuyé deux défaites choquantes. Contre le RB Leizig à la maison, Wolfsbourg prenait une incroyable raclée. Défaite (1-6), le début d’une phase compliquée pour le propriétaire de la Wolfsvagen Aréna. Jamais les Loups n’ont perdu sur pareil score depuis des années. Comme un effet boomerang après des matchs à leur avantage. Titulaire lors de cette rencontre, Marcel Tisserand sortit du stade tête basse, comme tous ses partenaires, l’image d’une équipe déchue et désillusionnée en présence de la confiance de ses supporters.

Trois jours plus tard soit le samedi dernier, Wolfsbourg se rend au Signal Iduna Park pour y défier le Borussia Dortmund. Encore sous le choc du désastre subit contre Leipzig, les Verts vont prendre cher face au rival éternel du Bayern. Revers (3-0) dans un Signal Iduna Park en fusion. L’entraineur n’a pas d’explication, les joueurs non plus. Ils accusent la fébrilité, le manque d’intensité et de concentration. Il fallait pour Marcel Tisserand et ses compères, se relever en Europa League, hélas !




Une banqueroute au-delà de frontières

Le club allemand est tombé dans les travers. Les défaillances affichées en championnat, les a tenus compagnie jusqu’en coupe d’Europe. À la réception de la Gantoise jeudi soir en Europa League, les Verts et Blancs ont une nouvelle fois sombré, dans un match qui semblait à leur portée.

Les belges qui n’avaient su battre les allemands trois semaines plus tôt en Belgique, sont allés se balader en Allemagne. Victoire (3-1) sur les Loups édentés et inoffensifs. Les mauvais jours de

Wolfsbourg se prolongent, la crise gangrène le club et c’est inéluctable. Malgré l’espoir de réaliser une bonne saison qui demeure, Wolsbourg doit vite reprendre la route sous peine de croupir davantage dans l’aven.

Isaac B’ampendee/Foortdc.com

FootRDC Disponible sur Google Play Store Telecharger Ici

vous pourriez aussi aimer