Turquie : le défi taillé en Aigle pour Jackson Muleka

L’attaquant congolais, transféré près de 5 millions de dollars à Besiktas, va faire face à des attentes très élevées dans un club où la pression est un mode de fonctionnement.

À 22 ans, Jackson Muleka a peut-être fait le grand saut, enfin. Après des débuts timides en Belgique, puis une situation tendue au Standard, le Congolais s’était envolé pour la Turquie en janvier dernier. Et bien lui en a pris. En six mois sous les couleurs de Kasimpasa, Muleka réussissait enfin à éclore et étalait toute l’étendue de son talent. 14 matchs disputés, 12 buts et 4 passes décisives en Süper Lig, le voilà sollicité en Angleterre et dans quelques championnats majeurs sur le Vieux continent.

Désormais installé confortablement au bord du Bosphore, avec un contrat longue durée de cinq ans, le buteur passé par le TP Mazembe va découvrir un club avec une base de supporters passionnés, une direction qui attend le voir à l’œuvre vite et un staff technique qui compte sur lui pour porter l’attaque de son équipe.

Et le principal intéressé semble déjà mesurer la hauteur des attentes. Quelques heures après sa signature, Muleka se disait « très heureux de se retrouver dans l’ambiance de la famille Besiktas » et « ensemble pour écrire une nouvelle page », sur son compte Twitter. Une opération séduction à peine voilée. Et pour cause.

Réussir où Batshuayi a échoué

Au Venue Vodafone Park, Jackson Muleka prendra la place d’un certain Michy Batshuayi. L’attaquant belge, prêté par Chelsea la saison dernière, a réussi à planter 14 banderilles la saison dernière sous les couleurs des Noir et Blanc. Pourtant, son club n’a fini que 6e au classement, ratant une qualification pour toutes les coupes d’Europe, source de manne financière inestimable pour les caisses de son club.

Comme le note Proximus, Batshuayi a « présenté des statistiques honorables à la fin de la saison avec 14 buts en 33 matchs. Selon la presse turque, le Diable Rouge n’a cependant pas totalement convaincu ni réussi à se faire une place dans le cœur des supporters stambouliotes. » Au-delà d’être le buteur attendu, Muleka devra donc gagner le cœur de Besiktas pour espérer rester longtemps sous les couleurs des Aigles.

Le « Sniper » a déjà effectué une partie du travail. Le 24 avril dernier, lors de la 34e journée de Süper Lig, il plantait un doublé contre Besiktas, au Venue Vodafone Park devant plus de 40.000 spectateurs (victoire 3-0 de Kasimpasa). C’est ce jour-là que la direction de Besiktas levait le doute sur le potentiel du natif de Lubumbashi. Le Park devenu son nouveau jardin, il n’aura plus qu’à y planter des pions, autant qu’il voudra.

Iragi Elisha

Vous pourriez aussi aimer