Info FootRDC : les coulisses de l’arrivée de Umbro pour équiper les Léopards

Quatre mois après l’annonce du choix de Umbro par la FECOFA, FootRDC a obtenu des détails sur l’application de termes de l’accord. L’élimination de la RDC du CHAN ne précipitera pas le début de la collaboration entre les deux parties.

En septembre 2022, la FECOFA avait rendu officielle sa décision de passer à l’équipementier britannique pour les kits de ses équipes. Umbro succèdera à O’Neills (Irlande) pour habiller les sélections nationales masculines et féminines toutes catégories confondues. « Un contrat d’engagement pour un partenariat gagnant-gagnant d’une durée de 3 années » se félicitait alors la fédération. Depuis, elle s’était donné le temps de rédiger les termes de l’accord.

Selon les informations de FootRDC, le contrat entre O’Neills et la FECOFA « ira jusqu’en mars » 2023, nous a confirmé Rainier-Patou Mangenda, secrétaire général adjoint de l’instance. Avant le CHAN, il avait déjà précisé que « les joueurs seraient habillés avec O’Neill » en Algérie.

Le choix du mois reste stratégique. En mars, les Léopards disputeront une double confrontation décisive contre la Mauritanie. Umbro pourrait profiter de cette 3e et 4e journée des éliminatoires de la CAN 2025 en Côte d’Ivoire pour lancer les nouveaux maillots des équipes nationales.

« Rien ne bloque Umbro »

Au niveau de la fédération « rien ne bloque le passage à Umbro ». Les dirigeants de l’instance comptent respecter jusqu’au bout leur contrat avec l’équipementier centenaire irlandais. Sur le site internet de la FECOFA, c’est bien une bannière de O’Neills qui s’affiche pour les maillots de la RDC. L’équipementier a soigné sa sortie en renouvelant la gamme de maillots pour les Léopards lors du CHAN en Algérie, mais les performances de l’équipe n’ont pas suivi. Le contrat avec O’Neills « se termine en mars et nous allons prendre Umbro », a confirmé M. Mangenda à FootRDC.

Un des points forts de l’entente sera « l’engagement de répondre au projet de merchandising, et sponsoring, en vue de créer une relation particulière et de confiance avec les nombreux fans du ballon rond dans le pays et/ou au sein de la diaspora ». La fédération compte construire un modèle financier sur ses maillots grâce à sa niche des passionnés du football congolais.

Iragi Elisha

Vous pourriez aussi aimer